Sélection de la langue

Recherche

Neuvième réunion de la Table ronde de l’industrie de la transformation des aliments : Compte rendu des décisions

7 à 8 décembre 2017 – Ottawa, Ontario

Mot d’ouverture

  • Les coprésidents souhaitent la bienvenue aux quelque 60 participants.
  • Nada Semaan, coprésidente fédérale, a fait remarquer que la composition de la table ronde avait été révisée en adoptant une approche plus permanente à l’égard de la participation afin de rendre les discussions plus productives. Ce changement est le résultat des rétroactions des sondages antérieurs et de la cohérence avec les autres tables rondes sur les chaînes de valeur.
  • Daniel Vielfaure, coprésident de l’industrie, a souligné l’importance pour l’industrie de parler d’une voix unifiée et a réitéré l’importance de la table ronde comme étant l’une des rares occasions pour l’industrie d’examiner les problèmes avec le gouvernement.

Rappel depuis la dernière réunion de la table ronde de l’industrie de la transformation alimentaire

Les coprésidents présentent une mise à jour sur les priorités et les mesures de suivi de la table ronde de l’industrie de la transformation alimentaire.

Innovation

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) a dressé une liste de coordonnées pour les organismes d’innovation qui appuient l’industrie de la transformation alimentaire et des boissons. Cette liste a ensuite été publiée sur la page Web de la table ronde de l’industrie de la transformation alimentaire.

Cadre réglementaire

  • À la suite de la dernière réunion de la table ronde, Santé Canada a convenu de tenir un forum consultatif des intervenants sur la question de l’étiquetage sur le devant de l’emballage en septembre dernier. Une autre réunion des intervenants a eu lieu le 7 novembre 2017.

Main-d’œuvre

  • AAC, Emploi et Développement social Canada (EDSC) et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) ont créé un forum pour des réunions interministérielles trilatérales au niveau des sous-ministres délégués afin d’élaborer une approche pangouvernementale de la question de la main-d’œuvre, reconnaissant que cette question pourrait constituer un obstacle à la croissance du secteur, par exemple, pour atteindre un objectif de 75 milliards de dollars d’exportations. Un plan de travail a été élaboré pour aider le secteur à mieux répondre aux besoins de main-d’œuvre provenant de sources de main-d’œuvre nationales ou étrangères.

Durabilité

  • L’analyse d’AAC sur l’incidence du prix du carbone a été axée sur l’agriculture primaire. AAC examinera les répercussions du prix du carbone sur le secteur de la fabrication alimentaire au début de 2018 et présentera ses conclusions à la prochaine table ronde.

Marchés d’exportation

  • Tel que décrit dans le budget de 2017, l’objectif d’exportation de 75 milliards de dollars d’ici 2025 pour le secteur agroalimentaire sera au centre des travaux de la table de la stratégie économique du secteur agroalimentaire.
  • Pour soutenir la table de la stratégie économique du secteur agroalimentaire, AAC entreprend actuellement une étude pour mieux comprendre l’intention actuelle de l’industrie d’accroître ses exportations vers les marchés hors des États-Unis, les défis auxquels les entreprises sont confrontées, ainsi que de quelles façons le gouvernement pourrait aider à augmenter les exportations vers les marchés outre-mer. Les résultats seront présentés au cours de la prochaine réunion de la table ronde.

Mesures

  • Les participants ont reçu des mesures supplémentaires qui peuvent soutenir l’objectif global d’une croissance et d’une compétitivité accrues. (Nota : Une correction a été apportée au résultat de la productivité; celui-ci aurait dû être décrit comme étant inférieur à l’objectif.)
  • Les membres de l’industrie estiment que les mesures doivent être axées sur la réalisation d’une croissance durable et reconnaître les améliorations transitoires en raison des fluctuations des devises.
  • Investir dans des technologies qui prolongent la durée de conservation a été donné en exemple pour aider les exportations.
    L’industrie a indiqué que les possibilités de croissance sont bien comprises, mais qu’un environnement gouvernemental/des affaires favorable est essentiel.

Confiance du public

  • La gestionnaire nationale fait le point sur le Comité directeur sur la confiance du public dirigé par l’industrie, soulignant qu’il est maintenant dans la phase de mise en œuvre de son mandat.
  • Il a été souligné que 73 % des consommateurs sont d’avis que la responsabilité de leur fournir des informations sur les aliments incombe aux entreprises de transformation et aux fabricants de produits alimentaires.

Plan pour l’innovation et les compétences

  • Les présentations d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) ont fourni des éléments du Plan pour l’innovation et les compétences, y compris les tables de stratégie économique, le Fonds d’innovation stratégique (FIS) et les super grappes.
  • On a fait remarquer que l’industrie alimentaire a présenté 30 demandes au FIS.
  • Même si les membres de l’industrie ont convenu que le Canada a besoin d’une culture d’innovation, ils doivent tout de même réaliser des profits à court terme et le retour sur investissement est essentiel. On a fait remarquer que les changements récents de politique fiscale ont un impact sur la compétitivité et la rentabilité.
  • Les membres de l’industrie ont également indiqué que d’autres pays encouragent les transferts intergénérationnels de propriété d’entreprise, tandis qu’au Canada, la politique fiscale décourage le transfert des entreprises des parents à leurs enfants. Dans certains cas, cela se traduit par la vente d’entreprises canadiennes à des intérêts étrangers.
  • Les membres de l’industrie ont souligné l’importance de la différenciation des marques comme déterminant clé du succès et, au Canada, il est très difficile pour les fabricants d’utiliser l’étiquette « Produit du Canada » en raison de l’exigence voulant que 98 % des ingrédients doivent provenir du Canada, ce qui est très difficile à réaliser dans les produits alimentaires manufacturés canadiens.
  • La pénurie de main-d’œuvre à l’extérieur des grands marchés a également été soulevée comme une préoccupation pour l’industrie.
  • La présentation d’ISDE sur le diagnostic de l’industrie agroalimentaire a souligné la nécessité d’améliorer la productivité de l’industrie, d’encourager les investissements dans la recherche et développement, d’élargir les exportations à l’extérieur des États-Unis et d’améliorer l’environnement réglementaire du Canada afin de soutenir les entreprises.

Table de stratégie économique du secteur agroalimentaire

  • AAC a donné un aperçu du processus de la table de stratégie économique et du rôle spécifique de la table de stratégie économique du secteur agroalimentaire, y compris les liens et la participation à la table ronde de l’industrie de la transformation alimentaire.
  • L’industrie a reconnu la valeur potentielle des tables de stratégies dans l’augmentation du profil des problèmes de l’industrie.
  • Une discussion s’est ensuivie au cours de laquelle l’accent a été mis sur les entraves à l’innovation qui comprenaient des obstacles créés par la réglementation; les défis que pose la main-d’œuvre; le manque de coordination des efforts de recherche et de programmation, le manque de sensibilisation aux ressources d’innovation; les couches supplémentaires imposées sur les entreprises (par exemple taxe sur le carbone, environnement propre); et le manque de certitude dans l’environnement politique qui freine l’investissement.
  • Les participants de l’industrie ont encouragé les représentants du gouvernement à utiliser le travail déjà effectué par des tables rondes individuelles et des sous-comités horizontaux comme la table ronde de l’industrie de la transformation alimentaire et le sous-comité sur la salubrité des aliments.

Stratégie pour une saine alimentation

  • Santé Canada a présenté une mise à jour verbale sur la stratégie en matière de saine alimentation.
  • On a rappelé aux membres de l’industrie que la stratégie comporte plusieurs initiatives (guide alimentaire révisé, interdiction des huiles partiellement hydrogénées, réduction du sodium, étiquetage sur le devant de l’emballage et restrictions sur la commercialisation des produits pour enfants) visant à réduire les taux croissants de maladies chroniques liées à l’alimentation parmi les enfants.
  • Barbara Jordan, vice-présidente associée de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), a fait le point sur la modernisation de l’étiquetage des aliments de l’ACIA, qui devrait être annoncée dans la Gazette du Canada I à l’automne 2018.
  • Les discussions de l’industrie ont souligné l’importance des délais de transition adéquats, l’harmonisation entre toutes les dates de conformité en matière d’étiquetage entre Santé Canada et l’ACIA, les tests de symboles sur le devant de l’emballage, le repositionnement des seuils de réduction du sodium, les variations dans les définitions d’étiquetage du pays d’origine et le fardeau disproportionné imposé sur les produits alimentaires emballés.
  • Le dialogue portait également sur les variations dans les définitions d’étiquetage du pays d’origine et de l’expression « Produit du Canada » et sur le fardeau disproportionné imposé sur les produits alimentaires emballés canadiens.

Main-d’œuvre

  • AAC, EDSC et IRCC ont fait le point sur le plan de travail interministériel relatif à la main-d’œuvre dans le secteur agricole et agroalimentaire.
  • Les discussions ont réitéré les difficultés à attirer de la main-d’œuvre à l’extérieur des grands centres urbains, ainsi que l’importance de faciliter les cheminements vers la résidence permanente pour les travailleurs étrangers temporaires.
  • Les membres de l’industrie ont également souligné la nécessité d’examiner les questions d’accès au programme des travailleurs étrangers temporaires pour les secteurs de type saisonnier, de mieux comprendre comment le programme Entrée express et le Programme des candidats des provinces peuvent aider à remédier aux pénuries de main-d’œuvre dans les professions peu qualifiées et à mieux intégrer les chômeurs, y compris les groupes sous-représentés, dans la population active.

Partenariat canadien pour l’agriculture

  • AAC a présenté un aperçu du Partenariat canadien pour l’agriculture (PCA) et des programmes pertinents pour l’industrie de la transformation alimentaire et des boissons, en particulier dans les domaines de l’innovation et du développement des marchés.
  • Les membres de l’industrie ont souligné le besoin de reconnaître les différences entre l’industrie de la transformation alimentaire et les groupes de produits, ce qui nuit à sa capacité de mener des projets de recherche préconcurrentiels.

Le point sur l’Accord de libre-échange Nord-Americain

  • AAC a présenté une brève mise à jour des négociations de l’Accord de libre-échange Nord-Americain (ALÉNA).

Politique alimentaire

  • AAC fait le point sur Une politique alimentaire pour le Canada.
  • L’industrie a souligné l’importance de mettre l’accent sur la littératie alimentaire et la nécessité d’une définition plus raisonnable de l’expression « Produit du Canada ».
  • Maple Leaf Foods Inc. a discuté d’un modèle de gouvernance proposé pour la politique alimentaire et a offert aux participants de la table ronde l’occasion de participer à cette initiative. Les membres étaient en faveur de la nécessité d’un modèle de gouvernance efficace.

Récapitulation et clôture de la réunion

AAC a conclu la réunion par un résumé des mesures à prendre, notamment :

  • En ce qui concerne la stratégie en matière de saine alimentation, Santé Canada :
    • fournira à la table ronde des informations sur son approche en matière d’éducation des consommateurs;
    • reverra le positionnement des seuils de réduction du sodium établis;
    • fournira à la table ronde des informations sur la façon de participer aux consultations sur les symboles d’étiquetage sur le devant de l’emballage.
  • AAC invitera des collègues de Finances Canada à la prochaine réunion pour discuter de questions fiscales (y compris des incitatifs fiscaux). La question des taxes sur les sociétés et des droits d’accise proposés par les États-Unis et de leurs répercussions sur les entreprises canadiennes sera également discutée.
  • AAC, EDSC et IRCC continueront de travailler sur le plan de main-d’œuvre. AAC assurera également un suivi auprès d’IRCC en ce qui a trait à l’utilisation par les transformateurs d’aliments du Programme des candidats des provinces et du programme Entrée express, ainsi qu’au nombre d’allocations provinciales du Programme des candidats des provinces.
  • À la prochaine réunion des sous-ministre délégué sur les politiques fédérales, provinciales et territoriales, AAC discutera des Programmes des candidats des provinces et de leur importance pour la transformation des aliments et encouragera ses homologues à parler à leurs collègues de l’immigration provinciale afin de les sensibiliser à l’importance des programmes.
  • Il a été proposé que l’ACIA fasse une présentation à la prochaine réunion sur les modifications aux exigences de salubrité des aliments, ainsi que sur la façon dont les modifications seront mises en application.
  • AAC a proposé d’organiser une discussion prospective sur l’innovation par Dave Shambrock.
  • Le coprésident de l’industrie rédigera une lettre au ministre d’AAC au nom de l’industrie concernant le règlement sur l’expression « Produit du Canada » par rapport à « Fabriqué au Canada ». AAC discutera de la question avec des collègues de l’ACIA.
  • La prochaine réunion de la table ronde de l’industrie de la transformation alimentaire sera prévue au printemps 2018.
  • Le président remercie les membres pour leur participation active à la réunion, qui a été productive.

Annexe – Participants

Coprésidents

  • Nada Semaan – coprésidente et représentante du gouvernement, Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • Daniel Vielfaure – coprésident représentant de l’industrie, Bonduelle Amériques

Industrie

  • Dominique Benoît – Coopérative Agropur
  • Ashley Kanary – Baxters Canada Inc.
  • Paul Roach – Belmont Meat Products Ltd.
  • Carolyn O’Brien – Canada Bread Company, Limited
  • Brian Read – Canadian Premium Meats Inc.
  • Lisa Dyck – Cornell Crème
  • Martino Caretto – Ferrero Canada Ltd.
  • John Kelly – Food to Market Inc.
  • Martin Le Moine – Fruit d’Or
  • John Nishidate – Grand Hale Marine Products Co. Ltd.
  • Joe Makowecki – Heritage Frozen Foods Ltd.>
  • Mark Picard – Infraready Products Ltd.
  • Rob Kee – Ingredion Canada
  • Dominique Bohec – La Petite Bretonne Inc.
  • Rory McAlpine – Maple Leaf Foods
  • Jocelyn St-Denis – Vegpro International Inc.

Association

  • Paul Hetherington – Association canadienne de la boulangerie
  • Luke Chapman – Bière Canada
  • Anthony van Heyningen – Association canadienne des boissons
  • Dave Shambrock – Innovateurs canadiens en alimentaire
  • Chris White – Conseil des viandes du Canada
  • Gordon Harrison – Association canadienne des minoteries de farine de blé
  • Don Jarvis – Association canadienne des fabricants de pâtes alimentaires
  • Sandra Marsden – Institut canadien du sucre
  • Asha Hingorani – Association des vignerons du Canada
  • Sylvie Cloutier – Conseil de la transformation alimentaire du Québec
  • Jackie Crichton – Association des transformateurs laitiers du Canada
  • Paul Lansbergen – Conseil canadien des pêches
  • Carla Ventin – Produits alimentaires et de consommation du Canada
  • Jennefer Griffith – Conseil des ressources humaines du secteur de la transformation des aliments
  • Denise Allen – Fabricants de produits alimentaires du Canada
  • Jim Smith – FOODTECH Canada
  • Don Kilimnik – Association canadienne des surtransformateurs de volailles
  • Dan Prefontaine – Saskatchewan Food Industry Development Centre Inc. (Food Centre)
  • Candice Appleby – Small Scale Food Processor Association
  • Jan Westcott – Spirits Canada
  • Peter Seemann – Groupe citoyen d’affaires publiques pour Spirits Canada

Gouvernement provincial

  • Randy Jackiw – Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario
  • Louise Leblanc – Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec

Gouvernement fédéral

  • Bill Grandy – Agence de promotion économique du Canada atlantique
  • Sonia Vieira – Exportation et développement Canada
  • Marty Seymour – Financement agricole Canada
  • Marie-Hélène St-Louis – Innovation, Sciences et Développement économique Canada
  • Stelios Loizides – Diversification de l’économie de l’Ouest Canada

Conférenciers/présentateurs

  • Chris Forbes – Agriculture et Agroalimentaire Canada;
  • Beth MacNeil – Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • France Pégeot – Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • Frédéric Seppey – Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • Barbara Jordan – Agence canadienne d’inspection des aliments
  • Jodi White – Agence canadienne d’inspection des aliments
  • Philippe Massé – Emploi et Développement social Canada
  • Rachel Wernick – Emploi et Développement social Canada
  • Steven West – Emploi et Développement social Canada
  • Christine Donoghue – Santé Canada
  • Pierre Sabourin – Santé Canada
  • Natasha Kim – Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
  • Éric Dagenais – Innovation, Sciences et Développement économique Canada
  • Sheryl Groeneweg – Innovation, Sciences et Développement économique Canada
  • Kasondra White – Innovation, Sciences et Développement économique Canada
  • Myrna Grahn – Comité directeur sur la confiance du public

Agriculture et Agroalimentaire Canada

  • Ron Gerold
  • Warren Gould
  • Anne Kennedy
  • Bruno Lamy
  • Sylvie Millette LeDuc
  • Joann Perron
  • Marco Valicenti
  • John Fox
  • Paul Spooner
  • Sylvie Brûlé
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :