Sélection de la langue

Recherche

Treizième réunion de la Table ronde sur la chaîne de valeur des cultures spéciales : Compte rendu des décisions

13 à 14 décembre 2017 – Winnipeg, Manitoba

Points de décision clés

  • Mesurer la valeur du secteur des cultures spéciales en termes non économiques et préparer le discours pour communiquer cette valeur.
  • Déterminer la façon de participer collectivement aux discussions sur les politiques alimentaires.
  • Établir des processus de production de rapports et de transfert de l’information entre les membres du secteur et les groupes de travail de l’industrie.

On trouvera la liste complète des mesures de suivi/décisions dans l’annexe A.

Introduction

  • Les coprésidents accueillent environ 14 participants de l’industrie et quatre représentants des provinces, en personne ou par WebEx.
  • Santé Canada et Statistique Canada font des présentations qui facilitent la séance de planification stratégique du secteur.
  • Des représentants de tout le secteur indiquent leur priorité à court terme pour les six prochains mois.

Mise à jour du gouvernement fédéral

  • Voici les nouveautés concernant certaines initiatives fédérales :
    • Une politique alimentaire pour le Canada prévoit une approche pangouvernementale pour traiter des quatre thèmes suivants : accroître l’accès à des aliments salubres et nutritifs; améliorer la santé et la salubrité des aliments; conserver notre sol, notre eau et notre air; et cultiver plus d’aliments de qualité élevée.
    • La Table de la stratégie économique du secteur agroalimentaire a été lancée en octobre 2017, avec 15 membres de l’industrie provenant du secteur diversifié de l’agriculture et de l’alimentation. Les membres de cette table ont hâte de commencer à mobiliser les autres secteurs. On peut accéder à l’information liée aux tables de stratégie économique dans le site Web d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada.
    • Les noms des programmes fédéraux du Partenariat canadien pour l’agriculture ont été annoncés le 24 novembre 2017 à Agribition. Le volet Grappes a été lancé; on accepte les demandes jusqu’au 1er février 2018. Les détails concernant les programmes fédéraux et les formulaires de demande seront dévoilés au début de 2018.

Bilan des secteurs

On demande aux membres de donner un aperçu de leurs priorités pour les six prochains mois. Des représentants des cultures du sarrasin, du tournesol, de la moutarde, du lin du quinoa, des semences et des graminées courtes et cultures fourragères font le point.

Les priorités des secteurs sont les suivantes

Sarrasin
recherche sur la capacité du sarrasin à abaisser le taux de glycémie, attirer des jeunes qui auront l’énergie voulue pour maintenir l’association des producteurs de sarrasin et résolution des problèmes de transport associés à l’expédition de faibles volumes de grains.
Lin
priorités centrées sur la grappe des grandes cultures diversifiées et la recherche en général, création du portefeuille à la Saskatchewan Flax Development Commission. Accès aux marchés chinois, sud-coréen et mexicain. La production du Kazakhstan est en hausse, et ce pays pourrait devenir un compétiteur. On cherche également à comprendre comment le secteur du lin peut s’insérer dans la politique alimentaire nationale.
Graminées courtes et cultures fourragères
priorités centrées sur la séquestration du carbone et sa valeur monétaire, la recherche sur le fourrage et la maximisation de la productivité des pâturages. Les marchés prioritaires pour l’exportation de fourrage sont la Chine et le Moyen-Orient, en particulier l’Arabie Saoudite en raison de problèmes liés à l’eau. On cherche à coordonner les groupes de l’industrie du fourrage et à briser les silos de communication, lorsqu’ils existent.
Moutarde
financement du programme du PAC et maintien de la continuité du financement. Le secteur lance des espèces hybrides pour la première fois. Des ressources importantes ont été dédiées à leur mise au point, ce qui a entraîné une augmentation du coût et représente une difficulté. On cherche des façons d’innover plus rapidement. L’agronomie représente un défi, la lutte contre les mauvaises herbes et la gestion des cultures également.
Quinoa
financement de la grappe. La recherche financée par le privé mettra l’accent sur la mise au point de nouvelles variétés, les amidons, les ravageurs et les phéromones attirant les ravageurs. Le quinoa n’est pas classé avec les grains; au printemps, alors que son enregistrement sera complété, il sera classé avec les céréales. Entretemps, aucun pesticide ne peut être utilisé. Les producteurs veulent que l’enregistrement soit complété en 2019 pour avoir accès aux pesticides, aux LMR et à la production de semences certifiées.
Semences
succès des semences généalogiques et collaboration avec CropLife Canada et d’autres groupes, notamment des consultants, pour façonner ensemble le développement de l’industrie des semences.
Tournesol
financement de la grappe des grandes cultures diversifiées et financement provincial du volet innovation. Également, homologation des fongicides pour un usage limité et moyens dissuasifs contre les oiseaux.

Le point sur la grappe des grandes cultures diversifiées

  • La grappe des grandes cultures diversifiées représentant sept cultures (caméline, graine à canaris, lin, chanvre, moutarde, quinoa et tournesol) soumettra au cours des prochaines semaines un projet de grappe scientifique à AAC. La proposition comprendra 27 projets (10 projets d’amélioration, 2 projets de gestion des cultures, 3 projets d’agronomie de la production et 11 projets de valeur ajoutée) exigeant 26 millions de dollars.

Stratégie en matière de saine alimentation

  • Santé Canada a lancé en octobre 2016 sa stratégie en matière de saine alimentation afin d’aider les Canadiens à faire de meilleurs choix alimentaires. La stratégie s’appuie sur quatre piliers : meilleurs renseignements sur la nutrition, amélioration de la qualité des aliments, protection des populations vulnérables et amélioration de l’accès et de la disponibilité des aliments. Les membres de la table ronde ont aussi traité de la nécessité de s’engager ensemble dans une discussion collective sur la politique alimentaire.

Planification stratégique

  • Les membres de la table ronde discutent des besoins de leur secteur et de la façon dont la table ronde peut aller de l’avant, collectivement, vers leur prochaine priorité. Ils abordent la nécessité de définir des mesures non quantitatives et d’en faire le suivi, et d’articuler un discours sur la valeur du secteur des cultures spéciales. Cela découlait des échanges sur la façon d’améliorer le profil du secteur économique et sur la valeur ajoutée à la politique alimentaire par le secteur. La contribution du secteur n’a fait l’objet d’aucun suivi. Les participants s’entendent sur la nécessité de définir des mesures non économiques pour pouvoir parler de la valeur du secteur pour des sols sains (graminées courtes et cultures fourragères) et des aliments sains, ainsi que sur la nécessité de s’engager collectivement dans la discussion sur la politique alimentaire.

Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture

  • Le Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture (CCRHA) donne un aperçu des défis liés à la main–d’œuvre et des lacunes existantes, ainsi que son point de vue sur l’effectif agricole connu des participants.
  • Pour accéder aux ressources et aux outils du CCRHA, on peut visiter son site Web.

Comité directeur sur la confiance du public

  • La directrice nationale fait le point sur le Comité directeur sur la confiance du public (CDCP) dirigé par l’industrie, soulignant que le CDCP est actuellement à l’étape de la mise en œuvre. Ses réalisations à ce jour :
    • Le Comité est entré en contact avec toutes les tables rondes nationales sur la chaîne de valeur, ainsi qu’avec les organisations provinciales et régionales dédiées à la confiance du public afin d’offrir son aide à la formation et à l’avancement des initiatives.
    • Il est en lien avec les groupes d’amplificateurs nationaux pour assurer leur harmonisation.
    • Il a entamé l’élaboration d’un plan de communication concernant la confiance du public.
    • Il a élaboré un modèle de financement pour prolonger le financement du programme.

Le point sur le groupe de travail sur la divulgation des organismes génétiquement modifiés

  • Un groupe de travail intersectoriel sur l’étiquetage des organismes génétiquement modifiés (OGM) a été créé pour comprendre comment la règle d’étiquetage et de divulgation des OGM des États–Unis touchera l’accès au marché pour les producteurs canadiens.
  • Des documents d’information sur le projet de loi S764 et la divulgation des OGM seront préparés à l’intention des associations, qui les distribueront aux transformateurs et aux autres intervenants de la chaîne de valeur.

Northern Quinoa

  • Northern Quinoa, un important producteur de quinoa, cultive cette plante au Canada depuis 1992. L’entreprise verticalement intégrée investit dans la recherche et le développement et possède le certificat d’obtention de la seule variété de semences de quinoa enregistrée au Canada.

Statistique Canada : enquêtes sur les grandes cultures

  • Statistique Canada fait une présentation sur la cueillette et la diffusion des données d’enquête sur les grandes cultures. On traite également de la suppression des données en raison des exigences de confidentialité de la « Loi sur la statistique ».

Point de vue sur le secteur des cultures spéciales et défis relatifs aux données

  • AAC donne son point de vue sur les cultures spéciales et offre un aperçu des sources de données. Les limites de données disponibles pour le secteur mettent en évidence la nécessité de définir des mesures non économiques pour communiquer la valeur du secteur.

Conclusion

  • La date de la prochaine réunion est à déterminer.
  • Une conférence téléphonique avec le comité directeur sera organisée au début de 2018 pour établir les processus de déclaration des renseignements et de transfert des données entre les membres des secteurs et les groupes de travail de l'industrie, et pour donner suite aux mesures de suivi indiquées dans l'annexe A.
  • Les travaux de sélection d’un nouveau coprésident de l'industrie s’amorceront bientôt.

Annexe A – Mesures de suivi et recommandations

Numéro de la réunion et du point Mesures de suivi Responsabilité Prochaines étapes et échéances
13-1 AAC organisera une conférence téléphonique fournissant des détails sur la programmation du PAC après la prochaine annonce, prévue au début de 2018. AAC Début 2018 – après l’annonce
13-2 Organisation d’une mise à jour par Santé Canada sur les consultations réglementaires en avril 2018 AAC Avril 2018 – après l’annonce
13-3 Établissement d’un groupe de travail collaboratif sur les cultures spéciales afin d’établir les priorités de développement pour ce secteur Industrie Juin 2018
13-3.1 Redéfinition par l’industrie et production d’un profil du secteur économique des cultures spéciales 2017 pour inclure les moteurs non économiques. Industrie Juin 2018
13-3.2 Élaboration d’une stratégie pour faciliter le développement d’un marché pour les cultures spéciales. Engagement potentiel du Secrétariat à l’accès aux marchés d’AAC et des délégués commerciaux à l’étranger pour accroître le profil du secteur des cultures spéciales. Les travaux pourraient inclure l’élaboration et la mise sur pied de capacités dans les régions où les cultures spéciales peuvent trouver un marché de niche. Industrie, avec l’aide d’AAC En cours
13-4 Le Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture, transmettra aux membres le lien vers le bulletin d’information du Conseil. CCRHA Achevé
13-5 Les documents d’information sur le projet de loi S764 et la divulgation des OGM à l’intention des associations, qui les distribueront aux transformateurs et aux autres intervenants de la chaîne de valeur. Industrie Avril 2018 – après l’annonce
13-6 Mener une conférence téléphonique avec les représentants du comité directeur au début de 2018 afin d’établir les processus de production de rapports et de transfert de l’information entre les membres du secteur et les groupes de travail de l’industrie. Industrie, avec l’aide d’AAC Terminé le 18 janvier 2018

Annexe B – Participants

Coprésidents

  • Kelly Dobson – National Sunflower Association of Canada (NSAC)
  • Ray Edwards – directeur général, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)

Membres de l’industrie

  • Cedric MacLeod – Association canadienne pour les plantes fourragères
  • Connie Kehler – Herbes, épices et cultures de spécialité
  • Dan Bolton – Northern Quinoa Production Corporation
  • Darcelle Graham – National Sunflower Association of Canada
  • Doug Miller – Association canadienne des producteurs de semences
  • Greg Sundquist – Saskatchewan Flax Development Commission
  • Kevin Hursh – Saskatchewan Mustard Development Commission et Canary Seed Development Commission of Saskatchewan
  • Lorne Kyle – Sarrasin
  • Pete Desai – Mustard 21

Représentants des gouvernements provinciaux

  • Dale Risula – Agriculture Saskatchewan (par téléphone)
  • Laurie Adrien – ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (par téléphone)
  • Manjula Bandara – Agriculture et Forêts Alberta (par téléphone)
  • Tim Hore – Manitoba Agriculture

Membres du gouvernement fédéral

  • Bill May – AAC
  • Melonie Stoughton – Commission canadienne des grains
  • Sonya Agbessi – Santé Canada

Observateurs de l’industrie

  • Clément Hacault – Zeghers Canada
  • Wayne Thompson – Saskatchewan Flax Development Commission

Observateurs du gouvernement fédéral

  • Cally Dhaliwal – AAC
  • Deborah Sussman – AAC (par téléphone)
  • Katrin Nagelschmitz – AAC (par téléphone)
  • Ning Wang – Commission canadienne des grains
  • Pierre Cormier – AAC
  • Tami Kowal–Denisenko – AAC

Soutien

  • Jarett Goodwin – AAC
  • Moni Heise – AAC
  • My-Tu Kaan – AAC
  • Patricia Korosi – AAC
  • Ron Gerold – AAC (par téléphone)
  • Steve Desroches – AAC

Invités et conférenciers

  • Alfred Aziz – Santé Canada (par téléphone)
  • Bobby Morgan – AAC
  • Chris Beckman – AAC
  • Deborah Sussman – AAC (par téléphone)
  • Fred Olsen – AAC
  • Frédéric Bédard – Statistique Canada (par téléphone)
  • Gail-Ann Breese – Statistique Canada (par téléphone)
  • Janet Krayden – Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture (par téléphone)
  • Katrin Nagelschmitz – AAC (par téléphone)
  • Myrna Grahn – Comité directeur sur la confiance du public
  • Stephen Boyd – Statistique Canada (par téléphone)
  • Tami Kowal-Denisenko – AAC
  • Yves Gilbert – Statistique Canada (par téléphone)
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :