Sélection de la langue

Recherche

Cinquante et unième réunion de la Table ronde sur la chaîne de valeur du bœuf : Résumé de la reunion

8 à 9 mai 2019 - Ottawa, Ontario

Principaux points de décision

  • La collaboration au sein de l’industrie des protéines animales favorise la synergie et l’échange de l’information.
  • L’incidence de la réglementation actuelle et future continue de nuire à l’avancement de l’industrie.

Introduction

Les coprésidents de l’industrie et du gouvernement souhaitent la bienvenue aux membres, aux observateurs, aux invités et aux représentants des jeunes à la TRCVIB. La réunion comprend une séance conjointe rassemblant les participants de la TRCVIB et de la Table ronde sur la chaîne de valeur de l’industrie du porc (TRCVIP).

Les mesures de suivi sont précisées tout au long du résumé, et la liste complète des participants se trouve à l’annexe A.

Réseau canadien d’innovation dans l’industrie du bœuf

L’Association canadienne des éleveurs de bovins (ACEB) et le Canadian Beef Breeds Council (CBBC) donnent un aperçu du réseau canadien d’innovation dans l’industrie du bœuf. Plateforme pour l’innovation génétique et l’adoption de technologies conçues pour améliorer la production durable de bœuf, ce réseau est un résultat clé attendu de la Stratégie nationale sur le bœuf. On cherche à obtenir du financement pour assurer le développement continu du réseau et pour mener un projet pilote visant à démontrer clairement la valeur de l’amélioration génétique pour l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement du bœuf.

Rapport sur la compétitivité de l’Alberta

L’Association nationale des engraisseurs de bovins présente une ébauche de rapport comparant la compétitivité de la production bovine en Alberta à celle de certains États américains (par exemple, Texas, Nebraska et Kansas). Cette étude, qui est également liée à la Stratégie nationale sur le bœuf, trace la voie à suivre pour améliorer le contexte commercial, politique et réglementaire. Les premières indications montrent qu’il existe de nombreux petits inconvénients parmi une foule de variables (par exemple, les intrants, la politique fiscale, la politique gouvernementale du travail). Les membres de l’industrie s’interrogent sur la faible croissance du cheptel bovin canadien et l’un des facteurs évoqués a trait aux défis réglementaires courants.

Offre et capacité dans l’est du Canada

L’ACEB souligne les graves problèmes actuels en ce qui concerne le mouvement des bovins et la capacité d’abattage dans l’est du Canada. Cette situation a provoqué une baisse des prix, des retards dans l’abattage du bétail et une insécurité sur le marché. Voici les facteurs ayant contribué à la situation au cours des derniers mois :

Un groupe de travail a été formé pour trouver des solutions et les mesures à prendre à court et moyen terme.

Stratégie nationale sur le bœuf (SNB)

L’ACEB présente la Stratégie nationale sur le bœuf révisée afin d’établir les objectifs à atteindre d’ici 2020 à 2024. La présentation permet de faire le point sur les quatre piliers de la stratégie (demande de bœuf, compétitivité, productivité, connectivité), de dresser la liste des nouveaux défis et des nouvelles possibilités, puis de définir les secteurs d’intervention privilégiés de la prochaine stratégie. Puisque les thèmes abordés à la Table de stratégies économiques (TSE) sur l’agroalimentaire sont semblables à ceux de la SNB, un groupe spécial a rédigé un rapport (mesure de suivi 50-4) décrivant les synergies entre le rapport final de la TSE sur l’agroalimentaire et la SNB. Ce rapport est présenté à la séance conjointe de la TRCVIB et de la TRCVIP.

Groupe de travail sur le veau

Le Groupe de travail sur le veau fait brièvement le point sur les activités et les domaines d’intervention, notamment :

Représentation des jeunes

Des représentants du programme Cattlemen’s Young Leaders présentent leur point de vue sur la table ronde et sur les défis et les possibilités qu’ils voient pour le secteur bovin.

Les renseignements suivants portent sur la séance conjointe de la TRCVIB et de la TRCVIP.

Sous-comité de la salubrité des aliments (SCSA)

Le coprésident de l’industrie de la TRCVIB présente une brève mise à jour sur le SCSA. Ce sous-comité est composé de représentants de l’industrie et des quatre ministères et organismes fédéraux qui jouent un rôle dans la salubrité des aliments. Son but est de renforcer les relations entre tous les intervenants du domaine de la salubrité des aliments et de contribuer à l’amélioration continue des politiques et des normes en la matière.

Compte rendu du Forum des présidents

Le Forum des présidents a été actif en 2019. Le 16 avril, les membres ont discuté de la revitalisation des tables rondes, des enjeux liés à la main-d’œuvre et de l’avenir des TSE.

Revitalisation des tables rondes sur les chaînes de valeur (TRCV)

AAC donne un aperçu des initiatives de revitalisation des TRCV.

Les intervenants de l’industrie trouvent utile la séance conjointe sur le bœuf et le porc et sont ouverts fusionner les TRCV de l’industrie des protéines animales en raison des nombreux enjeux qui se recoupent.

On s’inquiète de la façon dont les gouvernements provinciaux s’adapteront à cette revitalisation et on encourage une discussion lors de la prochaine réunion fédérale-provinciale-territoriale (FPT).

Les deux secteurs veulent que le nouveau modèle comprenne des réunions distinctes portant sur des questions propres à chaque produit.

Les membres de l’industrie soulignent l’importance d’inviter les organismes de réglementation fédéraux à la table.

Main-d’œuvre

AAC collabore activement avec Emploi et Développement social Canada (EDSC) et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) dans le dossier de la main-d’œuvre afin de s’assurer que les défis auxquels fait face le secteur agricole sont compris. Un certain nombre d’initiatives ont commencé ou seront lancées à l’été 2019, et un résumé d’une page est fourni à l’annexe B (Document d’information sur la main-d’œuvre).

Tous les membres de la table ronde sont invités à lire le rapport « Ce que nous avons entendu » d’EDSC.

L’industrie s’inquiète des répercussions du plafonnement sur la capacité des transformateurs à accéder aux travailleurs dans le cadre du projet pilote dans l’industrie agroalimentaire.

Table de stratégies économiques – Phase 2

La TSE sur l’agroalimentaire entre dans la phase 2 de sa mise en œuvre. L’Énoncé économique de l’automne et le Budget fédéral de 2019 ont tous deux répondu aux objectifs ambitieux des TSE, et les tables rondes peuvent jouer un rôle de premier plan dans la mise en œuvre des recommandations des TSE. Une feuille de route réglementaire est en cours d’élaboration et devrait être publiée d’ici la fin juin 2019.

Liens entre la Table de stratégies économiques sur l’agroalimentaire et la Stratégie nationale sur le bœuf

L’Association nationale des engraisseurs de bovins a préparé un document de travail qui illustre les nombreuses synergies entre la TSE sur l’agroalimentaire et la SNB. On convient que les membres de la TRCVIB continueront à renforcer l’atteinte des objectifs de la TSE sur l’agroalimentaire et s’efforceront de faire progresser efficacement les priorités.

Commerce et diversification des marchés

Les membres de la TRCVIB et de la TRCVIP reçoivent une mise à jour sur les accords commerciaux et les négociations, notamment l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), ainsi que les accords de libre-échange avec l’Union européenne (UE) et la Chine. Voici les principaux faits saillants :

Lutte contre les maladies

Diverses questions ont été abordées dans le cadre des discussions sur la lutte contre les maladies. En voici les points clés :

Demande en protéines

Le coprésident de l’industrie anime une discussion sur la demande mondiale en protéines et souligne les possibilités qui s’offrent à nous. Les membres de l’industrie aimeraient que Santé Canada aborde la question de l’étiquetage sur le devant de l’emballage et fasse part des orientations du gouvernement fédéral quant à la façon dont les protéines de culture seront étiquetées et réglementées.

L’ACEB explique comment les intervenants du secteur du bœuf et du porc peuvent s’harmoniser avec les secteurs clés de la chaîne alimentaire.

Conclusion

Les membres de la TRCVIB et la TRCVIP trouvent que cette table ronde conjointe est utile et établissent déjà des synergies pour l’avenir.

La prochaine réunion de la TRCVIB aura lieu au début de 2020.

Annexe A : Participants

Coprésidents

Membres de l’industrie

Membres des gouvernements provinciaux

Membres du gouvernement fédéral

Observateurs du gouvernement fédéral

Cattlemen’s Young Leaders (représentation des jeunes)

Observateurs de l’industrie

Conférenciers et invités

Soutien fédéral

Annexe B : Document d’information sur la main-d’œuvre

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) collabore activement avec Emploi et Développement social Canada (EDSC) et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) dans le dossier de la main-d’œuvre afin de s’assurer que les défis auxquels fait face le secteur agricole sont bien compris. EDSC a terminé l’examen du volet relatif à l’agriculture primaire du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) à l’automne 2018. Il a ensuite tenu environ 14 séances de mobilisation auprès des intervenants du secteur agricole et publié un rapport « Ce que nous avons entendu » à l’hiver 2019.

La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA), de concert avec EDSC, a créé le Groupe de travail sur la prestation des services (GTPS) en juin 2018 à la suite de la Table ronde du ministre en mai 2018. Le GTPS s’occupe des questions administratives liées au secteur, comme l’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT), les délais de traitement et le triage des cas urgents auxquels fait face le secteur agricole par l’entremise des bureaux spécialisés de Service Canada. Le GTPS a également vu à présenter le nouveau projet pilote en ligne sur l’EIMT qui devrait commencer en juin 2019. Le processus d’EIMT délaissera le papier et passera désormais par une plateforme en ligne, ce qui accélérera le traitement et réduira les délais causés par des formulaires incomplets ou mal remplis.

IRCC a lancé ou annoncé plusieurs projets pilotes en matière d’immigration afin d’assurer la transition et de faire venir des travailleurs à titre de résidents permanents pour aider à combler les pénuries sur le marché du travail :

IRCC a également annoncé l’ajout de 2 000 places dans le cadre du Programme des candidats des provinces (PCP), ce qui augmente la possibilité qu’un travailleur à qualifications intermédiaires obtienne la résidence permanente. AAC a collaboré avec ses homologues provinciaux pour établir des liens entre les représentants de l’agriculture et les représentants de l’immigration respectifs afin qu’on puisse profiter du PCP pour répondre aux besoins du secteur agricole.

EDSC travaille également aux améliorations à apporter au PTET à la lumière des consultations et envisage notamment de simplifier le programme, d’examiner la liste nationale de secteurs agricoles et de définir un modèle d’employeur reconnu. EDSC s’est également engagé à consulter de nouveau l’industrie sur les modifications proposées avant de les mettre en œuvre, ce qui représente un changement par rapport à la façon de procéder à la modification du programme en 2014.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :