Sélection de la langue

Recherche

Les effets de la rotation, du travail du sol et du type de fertilisation sur la décomposition de la matière organique dans un sol du Lac-Saint-Jean

Plante, X., Paré, M., Lafond, J. et Bradley, R. 2016. Les effets de la rotation, du travail du sol et du type de fertilisation sur la décomposition de la matière organique dans un sol du Lac-Saint-Jean. Conférence présentée au Congrès annuel de l’AQSSS. Québec, Qc. 31 mai-2 juin.

Résumé

La qualité des sols agricoles est altérée par les pratiques agricoles telles que la rotation, le travail du sol et le type de fertilisation. La décomposition de la matière organique (MO), un processus important relié à la qualité des sols, est affectée par ces pratiques agricoles. La présente étude est située à la Ferme expérimentale d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) à Normandin, au Lac-Saint-Jean, Québec, Canada (48°50 ́N, 73°33 ́W). Depuis 27 années, dans des parcelles expérimentales où l’orge (Hordeum vulgare L.) est cultivée, huit différentes combinaisons de pratiques agricoles (facteurs) y sont étudiées. Trois facteurs sont combinés par parcelle,soit le type de rotation [céréales grainées (CG) vs céréales continues (CC)], le type de travail du sol [labour (L) vs chisel (C)] et le type de fertilisation [minéral (M) vs organique (O)]. La décomposition de la paille d’orge (MO) a été mesurée durant l’été 2015 à l’aide de la méthode des sacs enfouis. Ce sont six sacs contenant de la paille qui ont été mis dans le sol de chacune des 32 parcelles au début de la saison de croissance des cultures. Les sacs ont ensuite été récoltés à cinq dates successives durant l’année 2015 et la dernière date de récolte sera au printemps 2016. La différence de masse initiale (intacte) et finale (décomposée) des échantillons de paille, ainsi que leur teneur en C et en N (mesurées par combustion sèche, TruMAc, Leco), permettent d’analyser les effets des différentes combinaisons de pratiques agricoles sur la décomposition de la paille. De façons générales, le pourcentage moyen de paille décomposée est significativement plus élevé dans les parcelles avec un type de rotation des cultures CG (~21,8 %) qu’avec un type de rotation CC (~19,4 %), à une P= 0,0144. La décomposition de la MO y est donc favorisée par l’alternance des cultures aux trois années, puisque l’activité des microorganismes est favorisée par une culture moins intensive et perturbatrice du sol. Le ratio C/N final moyen de la paille est significativement plus élevé dans les parcelles labourées (~48,7) versus les parcelles sous chisel (~46,1), à une P = 0,0081. Le pourcentage moyen d’N décomposée est significativement plus élevé dans les parcelles labourées (~10,6 %) comparativement au chisel (~5,66 %), à une P=0,0010. À l’inverse du chisel, le labour libère davantage d’N de la paille ce qui augmente pour le coup le ratio C/N de cette dernière. Ces deux résultats suivent ici la même logique. D’autres résultats sont à venir pour l’année 2016 et le printemps 2017 puisque les mêmes manipulations seront répétées. Il sera alors possible d’analyser à nouveau l’effet des pratiques agricoles sur la décomposition de la MO.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :