Sélection de la langue

Recherche

Retrogradation characteristics of pulse starches

Ambigaipalan, P., Hoover, R., Donner, E.A., et Liu, Q. (2013). « Retrogradation characteristics of pulse starches. », Food Research International, 54(1), p. 203-212. doi : 10.1016/j.foodres.2013.06.012  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les caractéristiques de rétrogradation des amidons de légumineuses (type C) isolés de génotypes de féverole à petits grains [FPG], de haricot noir [HN] et de haricot Pinto [HP]) ont été déterminées en suivant une approche à plusieurs techniques. La présente étude montre que la vitesse et l’ampleur de la rétrogradation, suivies par analyse de turbidité, spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (IRTF-RTA), analyse calorimétrique différentielle (ACD), spectroscopie de résonance magnétique nucléaire avec rotation à l’angle magique et polarisation croisée de 13C (13C RMN-PC/RAM), spectroscopie de diffraction X à grand angle (SDXGA) et analyse de susceptibilité à l’hydrolyse par l’α-amylase pancréatique de porc, suivaient l’ordre suivant : FPG > HN ~ HP, HP > HN > FPG, HP ~ HN ~ FPG, HP ~ HN ~ FPG, HB ~ HN ~ FPG et HP > HN > FPG. Une différence dans l’ordre de rétrogradation est indicative du fait que chaque technique mesure un processus différent de recristallisation et reflète l’interaction des facteurs suivants : 1) quantité d’amylose lixiviée pendant la gélatinisation, 2) interactions des chaînes amylose–amylose (AM–AM) et amylose amylopectine (AM–AP), 3) mobilité segmentaire des chaînes d’AM et d’AP.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :