Sélection de la langue

Recherche

Amélioration de la réponse des cultures de tomates et de poivrons en serre aux photopériodes allongées par de l’éclairage d’appoint et économie d’énergie grâce à une stratégie de régulation dynamique de la température avec une baisse de température

Hao, X., Zhang, Y., Guo, X., Little, C. and Zheng, J. (2018). Dynamic temperature control strategy with a temperature drop improves responses of greenhouse tomatoes and sweet peppers to long photoperiods of supplemental lighting and saves energy. Acta Hortic. 1227, 291-298 DOI: 10.17660/ActaHortic.2018.1227.35; https://doi.org/10.17660/ActaHortic.2018.1227.35

Résumé

L’éclairage d’appoint est essentiel pour la production serricole à l’année dans les régions à faible éclairage naturel. L’éclairage d’appoint sert à accroître la quantité journalière de lumière soit en allongeant la photopériode, soit en augmentant l’intensité lumineuse. Les producteurs préfèrent l’allongement de la photopériode, car elle coûte moins cher que l’augmentation de l’intensité lumineuse. Or, les longues photopériodes causent des photolésions (p. ex. chlorose des feuilles) aux plants de tomate et de poivron. Ces photolésions limitent la hausse de rendement que permet l’allongement de la photopériode. Notre étude précédente a montré qu’en ajoutant une baisse de température à l’intégration de température (IT) dynamique, on pouvait favoriser la translocation des photosynthétats de la feuille aux fruits et ainsi potentiellement réduire les photolésions. Nous avons donc entrepris en 2013 la présente étude afin de vérifier si cette stratégie de régulation de la température permet d’améliorer la réponse aux longues photopériodes d’éclairage du haut par lampe HPS (sodium haute pression) et d’éclairage DEL à mi hauteur des plants. L’étude s’est échelonnée sur trois hivers (de 2013 à 2016) dans huit compartiments de serre, d’une superficie de culture de 50 m2 chacun. Nous avons appliqué les traitements suivants aux huit compartiments : deux photopériodes (période témoin de 16 ou 17 h et longue photopériode de 20 ou 21 h) d’éclairage HPS par le haut et deux stratégies d’intégration de température (IT témoin sans baisse de température, et IT dynamique avec baisse de 13,5°C pour la tomate et de 15,5°C pour le poivron à la fin de la photopériode). Quatre photopériodes de DEL à mi-hauteur (0 h, 16 h, 20 h et 24 h) ont été appliquées aux quatre parcelles dans chacun des compartiments. L’IT dynamique avec baisse de température a significativement réduit les photolésions et accru le rendement fruitier des tomates et poivrons cultivés aux longues photopériodes. Elle a également réduit la consommation d’énergie pour le chauffage hivernal dans les cultures de tomate. En somme, l’intégration de température dynamique avec baisse de température est une façon écoénergétique d’améliorer la réponse des plants de tomates et de poivrons cultivés en serre aux longues photopériodes d’éclairage supplémentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :