Sélection de la langue

Recherche

Carte génétique à haute densité des QTL de résistance à la fusariose de l’épi du blé tétraploïde

Sari, E., Berraies, S., Knox, R.E., Singh, A.K., Ruan, Y., Cuthbert, R.D., Pozniak, C.J., Henriquez, M.A., Kumar, S., Burt, A.J., N'Diaye, A., Konkin, D.J., Cabral, A.L., Campbell, H.L., Wiebe, K., Condie, J., Lokuruge, P., Meyer, B., Fedak, G., Clarke, F.R., Clarke, J.M., Somers, D.J., Fobert, P.R. (2018). High density genetic mapping of Fusarium head blight resistance QTL in tetraploid wheat, 13(10), http://dx.doi.org/10.1371/journal.pone.0204362

Résumé

© Sari et al., 2018. Il s’agit d’un article d’accès libre diffusé en vertu de la Creative Commons Attribution License, qui autorise son utilisation, sa distribution et sa reproduction dans tout médium, sans restriction, à la condition que l’auteur et l’article original soient bien cité. La sélection de la résistance à la fusariose de l’épi (FHB) du blé dur est difficile en raison de l’expression des caractères quantitatifs et de la faible diversité génétique des ressources disponibles. La carte à haute densité des loci de caractères quantitatifs (QTL) de la résistance à la fusariose de l’épi, l’évaluation de leur co-localisation avec les QTL liés à la hauteur de la plante et ceux liés à la maturation et l’interaction parmi les QTL identifiés sont les objectifs de cette étude. Deux populations dihaploïdes, l’une mise au point à partir d’un croisement entre des lignées de Triticum turgidum ssp. durum DT707 et DT696 et l’autre, de T. turgidum ssp. durum cv. Strongfield et de T. turgidum ssp. carthlicum cv. Blackbird ont été génotypées à l’aide de la puce 90K Infinium iSelect et dont le phénotype a été évalué sur plusieurs années dans plusieurs pépinières contaminées à la fusariose. L’héritabilité au sens large modérée indique une interaction génotype-environnement pour l’expression de la résistance à la fusariose de l’épi dans les deux populations. Les QTL de la résistance ont été identifiés pour la population DT707 × DT696 sur les chromosomes 1B, 2B, 5A (deux loci) et 7A, et pour la population Strongfield × Blackbird, sur les chromosomes 1A, 2A, 2B, 3A, 6A, 6B et 7B et les QTL, sur le chromosome 1A. Par ailleurs, ceux sur le chromosome 5A sont les plus systématiquement exprimés dans tous les environnements. La résistance à la fusariose de l’épi était co-localisée avec les QTL liés à la hauteur de la plante et la maturité sur le chromosome 5A et un QTL de la maturité sur le chromosome 7A pour la population DT707 × DT696. La résistance était aussi co-localisée avec le QTL de la hauteur de la plante sur les chromosomes 2A et 3A et le QTL de la maturité sur les chromosomes 1A et 7B pour la population Strongfield × Blackbird. Des interactions additive × additive ont été révélées, par exemple entre les deux QTL de la résistance à la fusariose de l’épi sur le chromosome 5A pour la population DT707 × DT696 et les QTL de la résistance à la fusariose de l’épi sur les chromosomes 1A and 7B pour la population Strongfield × Blackbird. Le recours à des marqueurs du polymorphisme mononucléotidique associés aux QTL de la résistance à la fusariose de l’épi identifiés dans la présente étude permettra d’accélérer la combinaison des gènes des deux populations.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :