Sélection de la langue

Recherche

La croissance de sérovars de Salmonella enterica typhimurium et enteritidis dans un milieu pauvre en fer et dans la viande : rôle des transporteurs sidérophores de la famille des catécholates et des hydroxamates

Chekabab, S.M., Rehman, M.A., Yin, X., Carrillo, C., Mondor, M., Diarra, M.S. (2019). Growth of salmonella enterica serovars typhimurium and enteritidis in iron-poor media and in meat: Role of catecholate and hydroxamate siderophore transporters, 82(4), 548-560. http://dx.doi.org/10.4315/0362-028X.JFP-18-371

Résumé

© International Association for Food Protection, 2018. Tous droits réservés. Enteritidis et typhimurium sont les sérovars de Salmonella enterica les plus fréquemment responsables des salmonelloses chez l’humain dans le monde. Dans la présente étude, nous avons examiné le rôle individuel et combiné des transporteurs de fer-catécholate et de fer-hydroxamate dans la survie de Salmonella enteritidis et typhimurium dans la viande. Les gènes des transporteurs de catécholate–fe-III (Fe 3þ ) et d’hydroxamate-Fe 3þ fepA, iroN et fhuACDB ont été éliminés des isolats de ces sérovars dans le but de produire des mutants simple, double et triple. On a comparé la vitesse de croissance des mutants, des compléments et de leurs parents au type sauvage dans un milieu riche ou faible en fer. Nous avons évalué la sensibilité à 14 antibiotiques, la capacité à produire et à utiliser des sidérophores et la survie sur la viande de poitrine de poulet cuite. Dans un milieu liquide faible en fer, nous avons observé des différences entre les caractéristiques de croissance de mutants de Salmonella enteritidis et typhimurium. Les mutants double ΔiroNΔfepA et triple ΔfhuΔiroNΔfepA de Salmonella enteritidis présentaient des phases de latence prolongées (λ ¼ 9,72 et 9,53 h) et une vitesse de croissance lente (μ max ¼ 0,35 et 0,25 h 1 ) semblables à celles du mutant ΔtonB (λ ¼ 10,12 h et μ max ¼ 0,30 h 1 ). Dans le cas de Salmonella Typhimurium, les mutations doubles ΔiroNΔfepA et triples ΔfhuΔiroNΔfepA ont induit un profil de croissance semblable à celui du mutant ΔtonB. Les délétions doubles fepA et iroN ont diminué la production de sidérophores et le recours à l’entérobactine comme source de fer. Chez le mutant ΔiroNΔfepA, mais pas chez le mutant ΔfhuΔiroNΔfepA, le ferrichrome ou la déferrioxamine a favorisé la croissance des deux sérovars, ce qui confirme le rôle précis du système FhuACDB dans la captation et le transport du hydroxamate Fe 3þ. La survie des mutants a aussi été évaluée dans un essai réalisé avec de la viande, et on n’a observé aucune différence dans la survie des mutants par rapport au type sauvage. Cette étude montre les différences qui existent entre les sérovars quant à l’importance de la captation des complexes catécholate-fer et hydroxamate-fer sur la croissance de Salmonella dans un milieu pauvre en fer. Les données ont aussi confirmé que Salmonella enteritidis et typhimurium sont bien outillés pour survivre sur la viande de poulet cuite, un milieu riche en fer.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :