Sélection de la langue

Recherche

Détection des interactions entre l’agent pathogène de la pourriture des racines du pois Aphanomyces euteiches et Fusarium spp. à l’aide d’un essai de PCRq multiplex

Willsey, T.L., Chatterton, S., Heynen, M., Erickson, A. (2018). Detection of interactions between the pea root rot pathogens Aphanomyces euteiches and Fusarium spp. using a multiplex qPCR assay, 67(9), 1912-1923. http://dx.doi.org/10.1111/ppa.12895

Résumé

© British Society for Plant Pathology, 2018. Le complexe des agents de la pourriture des racines du pois (CPRP) est un groupe d’agents pathogènes telluriques étroitement apparentés qui causent la maladie de la pourriture des racines du pois de grande culture. Aphanomyces euteiches et plusieurs Fusarium spp. sont les microorganismes les plus fréquents et les plus nocifs de ce complexe, et on en sait très peu sur les répercussions des interactions interspécifiques participant à l’évolution de la maladie. Par ailleurs, il n’existe pas actuellement de méthode rapide et fiable de détection et de quantification de ces agents pathogènes. Les objectifs de la présente expérience étaient les suivants : i) examiner les effets des interactions microbiennes sur la gravité de la pourriture des racines du pois cultivé en serre; et ii) caractériser les taux de variation de la colonisation lorsque plusieurs agents pathogènes sont présents à l’aide de la PCRq. Les graines ont été exposées à trois espèces de Fusarium et ont été plantées dans un sol contaminé par A. euteiches à divers degrés. Pour chaque traitement expérimental, un indice de la gravité de la maladie a servi à évaluer visuellement les symptômes de la maladie. En outre, deux essais de PCR triplex quantitative (PCRq) ont été conçus pour détecter et quantifier les changements touchant la dynamique de population des agents pathogènes dans les racines. Les deux essais présentaient un degré élevé de sensibilité et d’efficacité. Les résultats de deux essais indépendants en serre indiquaient une augmentation de la gravité de la maladie en présence de plusieurs espèces pathogènes par rapport à une seule inoculation. Plus précisément, les racines infectées par A. euteiches étaient plus sensibles à la pourriture des racines par Fusarium que celles exposées uniquement à Fusarium spp. Ces observations ont été confirmées par les résultats de la PCRq, qui a révélé des changements considérables des taux de colonisation en présence de plusieurs espèces. Ces résultats semblent indiquer un risque accru de perte de rendement dans les régions où A. euteiches et Fusarium spp. sont présents simultanément.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :