Sélection de la langue

Recherche

Microencapsulation d’un phage Staphylococcus pour concentration et entreposage à long terme

El Haddad, L., Lemay, M.J., Khalil, G.E., Moineau, S., Champagne, C.P. (2018). Microencapsulation of a Staphylococcus phage for concentration and long-term storage, 76 304-309. http://dx.doi.org/10.1016/j.fm.2018.06.002

Résumé

ABSTRACT (FR) © 2018. Dans le but de réduire les risques liés à la salubrité des aliments, des phages virulents sont étudiés comme agents antibactériens pour la lutte contre les agents pathogènes d’origine alimentaire. Le but de cette étude était d’évaluer la microencapsulation (ME) comme outil pour concentrer et entreposer des bactériophages staphylococciques. Comme validation de principe, le phage Team1 appartenant à la famille des Myoviridae a été microencapsulé dans des billes de gel d’alginate de 0,5 mm (microbilles) et de 2 mm (macrobilles) de diamètre. Le gel s’est contracté pendant la période de durcissement dans la solution de CaCl2, et les diamètres des billes initiales d’alginate ont diminué de 16 % (microbilles) et de 44 % (microbilles). Par rapport aux dénombrements des phages dans la solution d’alginate, cette contraction a entraîné une augmentation des titres de phages, par gramme de gel d’alginate, selon des facteurs de 2 (microbilles) et de 6 (microbilles). Le rendement d’encapsulation était le plus élevé dans le cas des macro billes. Bien que le phage Team1 ait été congelé sous forme de billes avec succès, la ME n’a pas amélioré la stabilité du phage à la lyophilisation. L’ajout de glycérol a protégé les phages microencapsulés pendant la congélation, mais n’a eu aucun effet sur les phages en suspension libre. Enfin, la ME a amélioré la stabilité à l’entreposage à 4 °C, mais n’a eu aucun impact sur la congélation ou le séchage après trois mois d’entreposage.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :