Sélection de la langue

Recherche

Analyse spatiale de la dynamique saisonnière et de l’hivernage de Drosophila suzukii (Diptera: Drosophilidae) dans le bassin Okanagan-Columbia, 2010-2014

Thistlewood, H.M.A., Gill, P., Beers, E.H., Shearer, P.W., Walsh, D.B., Rozema, B.M., Acheampong, S., Castagnoli, S., Yee, W.L., Smytheman, P. and Whitener, A. 2018. Spatial Analysis of Seasonal Dynamics and Overwintering of Drosophila suzukii (Diptera: Drosophilidae) in the Okanagan-Columbia Basin, 2010–2014. Environmental Entomology: nvx178-nvx178. doi:10.1093/ee/nvx178.  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La drosophile à ailes tachetées, Drosophila suzukii (Matsumura) (Diptera: Drosophilidae) a été surveillée de 2010 à 2014 dans 314 à 828 sites situés dans les régions fruitières intérieures de l’Oregon et de l’État de Washington, aux États-Unis et en Colombie-Britannique, au Canada, au moyen de pièges appâtés avec du vinaigre de cidre ou une solution de sucre, d’eau et de levure. La dynamique saisonnière des populations et les ratios mâles-femelles ont été résumés pour les petits fruits, les cerises, les fruits à noyau, le raisin, les plantes hôtes non cultivées, les sites non-hôtes ainsi que les sites classiques de lutte intégrée, les sites certifiés biologiques, les sites de culture résidentiels et sauvages, de même que par région et par année. L'hivernage a été détecté dans toutes les régions et toutes les années, malgré des températures hivernales inférieures à -17 °C. Une analyse spatiale a été effectuée à chaque site au moyen d'un système d'information géographique (SIG), de données météorologiques quotidiennes, de mesures géomorphométriques du terrain, de la distance à l'eau et d'autres variables. Dans les habitats du cerisier, le succès de l'hivernage dans un site, mesuré en tant que semaine julienne de la première capture de D. suzukii, était significativement lié (R2 = 0,49) à l'année, au traitement agronomique et au nombre de jours d'hiver où la température > -5 °C. Dans les habitats des petits fruits, des cerises, des fruits à noyau et du raisin, de 2011 à 2014, il y avait une relation significative (R2 = 0,42) avec l'année, le traitement agronomique, le logarithme de la population maximale de D. suzukii à l'automne précédent, la latitude, l'altitude et l'indice d’humidité topographique. Les résultats montrent que D. suzukii s'est adaptée pour exploiter une succession de cultures irriguées et d'habitats sauvages dans des paysages mixtes d'une région semi-aride avec des hivers froids et des étés chauds et secs. Ces résultats serviront à élaborer des stratégies de lutte antiparasitaire et biologique.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :