Sélection de la langue

Recherche

Étude de l’effet du sexe des bovins de race Nellore en croissance et de l’ingestion de protéines brutes sur l’utilisation de l’azote recyclé pour la synthèse de protéines microbiennes dans le rumen en utilisant une perfusion intraveineuse d’urée 15N15N

Prates, L.L., Valadares, R.F.D., Filho, S.C.V., Detmann, E., Ouellet, D.R., Batista, E.D., Zanetti, D., Pacheco, M.V.C., Silva, B.C. (2017). Investigating the effects of sex of growing Nellore cattle and crude protein intake on the utilization of recycled N for microbial protein synthesis in the rumen by using intravenous <sup>15</sup>N<sup>15</sup>N-urea infusion, 231 119-130. http://dx.doi.org/10.1016/j.anifeedsci.2017.06.014

Résumé

© 2017. Le but de cette étude était d’étudier l’effet du sexe et des niveaux de protéines brutes (PB) alimentaires sur la récupération de 15N dans les protéines microbiennes ainsi que d’évaluer les composés du bilan azoté et les variables liées à la manipulation rénale de l’urée chez les bovins de race Nellore. Quatre taureaux Nellore et quatre génisses Nellore, munis de canules au rumen, ont été répartis suivant deux plans en carré latin 4 × 4. Les quatre régimes expérimentaux présentaient des concentrations de PB différentes : 90,0; 110,0; 130,0 et 150,0 g/kg en matière sèche. Une perfusion intraveineuse continue de solution d’urée 15N15N a été administrée à raison de 0,30 mmol d’urée/h, suivie d’une détermination du 15N dans les bactéries ruminales, l’ammoniac (NH3) et les matières fécales pour évaluer l’incorporation d’azote recyclé dans les bactéries ruminales. L’augmentation de protéines brutes alimentaires a révélé une augmentation linéaire (P < 0,05) des nutriments digestibles totaux (TDN), de la digestibilité totale des protéines brutes et de la fibre de détergent neutre (NDF), de l’azote retenu, de l’excrétion urinaire d’azote uréique, de la quantité d’urée filtrée et absorbée (g/jour) et des concentrations plasmatiques d’azote uréique. L’excrétion fécale de N présentait une augmentation linéaire (P < 0,05) par rapport aux protéines brutes alimentaires. La concentration de NH3 dans le rumen a augmenté de façon linéaire (P < 0,05) et la teneur en 15N NH3 dans le rumen et en 15N dans les matières fécales a diminué de façon linéaire (P < 0,05) avec l’augmentation des protéines brutes alimentaires. Les régressions NH3 = 23,6183 × e(0,0104 × NI) et 15N NH3 = 0,00062 × NI + 0,1219 ont été obtenues pour calculer les concentrations de NH3 dans le rumen (mg/l) et 15N NH3 (pourcentage d’atomes en excès), respectivement, en fonction de l’ingestion de N (NI, g/jour). Les teneurs en azote total et en 15N n’ont pas varié entre les bactéries associées aux liquides (LAB) et les bactéries associées aux particules (PAB). Il n’y a eu aucun effet du sexe (P > 0,05) sur le pourcentage de 15N perfusé qui a été récupéré dans les matières fécales et les bactéries. Il n’y a eu aucun effet du niveau de protéines brutes alimentaires sur le pourcentage de 15N perfusé dans le plasma qui a été récupéré dans les matières fécales. Cependant, on a observé un effet linéaire décroissant du niveau de protéines brutes alimentaires (P < 0,05) sur le pourcentage de 15N perfusé dans la veine jugulaire récupéré à partir des bactéries. Nous avons conclu que la synthèse des protéines microbiennes n’était pas affectée par le sexe. Les LAB et les PAB présentaient la même teneur en azote total et le même taux de récupération de l’urée 15N perfusée. Le taux plus élevé de récupération de l’urée 15N perfusée par voie intraveineuse pour la synthèse des protéines microbiennes dans un régime à faible teneur en protéines brutes suggère un plus grand recyclage de l’urée en lien avec ce régime.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :