Sélection de la langue

Recherche

Évaluation de la verse des plantes de canola exposées à des températures élevées en vue d’adapter cette culture aux effets des changements climatiques

Wu, W., Ma, B.L. (2018). Assessment of canola crop lodging under elevated temperatures for adaptation to climate change, 248 329-338. http://dx.doi.org/10.1016/j.agrformet.2017.09.017

Résumé

2017. En prévision de la hausse des températures associée au réchauffement climatique prévu, de nombreux efforts sont déployés pour évaluer les incidences de la hausse des températures sur les productions agricoles et la sécurité alimentaire. La verse, phénomène défini comme étant le déplacement irréversible d’une culture sur pied de sa position verticale, est l’une des principales causes de perte de rendement et de dégradation de la qualité du canola ou du colza oléagineux. Toutefois, rares sont les études qui ont jusqu’ici évalué les incidences potentielles des températures élevées sur les mécanismes de verse des cultures. La présente étude visait à évaluer les effets des températures élevées sur les caractéristiques structurelles de résistance à la verse de quatre génotypes de canola, à déterminer le type de verse prédominant (verse des tiges ou verse des racines) et à identifier des caractères mécanistiques connexes qui sont associés à la verse dans des conditions de températures élevées. L’expérience a été réalisée dans des installations de croissance aux conditions contrôlées et les génotypes ont été exposés à des régimes de températures normales (23/17 °C; traitement témoin) et à des régimes de températures élevées (27,01/24,3 °C). Les résultats ont démontré que les températures élevées avaient réduit significativement la résistance à la verse des racines, comme indiqué par la réduction remarquable de l’ancrage des racines et du facteur de sécurité (contre la défaillance d’ancrage). Ces effets ont été attribués à une suppression importante du développement des racines latérales (32 %), et par conséquent, à une diminution de la résistance des racines à la flexion (33 %), à une diminution de la dimension de la motte racinaire (13 %) et à une diminution de la résistance à la rupture (33 %). Les températures élevées ont eu un effet incohérent sur la résistance à la verse des tiges, ce qui cadre avec la théorie de la mécanique technique, et cela fut corroboré par des observations sur le plan anatomique. Ces résultats ont montré que les génotypes de canola étaient plus sujets à une défaillance d’ancrage qu’à une déformation latérale (flambage) des tiges. Par conséquent, la verse des racines causée par une défaillance de l’ancrage deviendrait un aspect critique dans le scénario d’une hausse des températures associée au réchauffement climatique. La présente étude indique qu’il faudrait cibler la verse des racines en priorité dans les efforts d’amélioration de la résistance à la verse des cultures par la sélection de systèmes racinaires qui présentent une grande résistance de l’ancrage, en particulier lorsque les plantes cultivées seront inévitablement exposées à un stress de températures élevées.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :