Sélection de la langue

Recherche

Analyse protéomique des vésicules membranaires de la bordure en brosse de l’épithélium du mésentéron chez Trichoplusia ni

Javed, M.A., Coutu, C., Theilmann, D.A., Erlandson, M.A., Hegedus, D.D. (2019). Proteomics analysis of Trichoplusia ni midgut epithelial cell brush border membrane vesicles, 26(3), 424-440. http://dx.doi.org/10.1111/1744-7917.12547

Résumé

© Les auteurs, 2017. Insect Science publié par John Wiley & Sons Australia, Ltd au nom de l’Institut de zoologie de l’Académie chinoise des sciences. Chez l’insecte, l'épithélium du mésentéron est composé de cellules cylindriques, caliciformes et régénératives. Les cellules épithéliales cylindriques sont les plus abondantes et ont des protubérances membranaires qui forment, avec leur côté apical, la bordure en brosse (MBB). Ces protubérances augmentent la surface disponible pour le transport des éléments nutritifs, mais fournissent également des possibilités d'interaction avec les xénobiotiques tels que les agents pathogènes, les toxines et les substances allélochimiques des plantes hôtes. Les récentes améliorations apportées à la protéomique et aux outils bioinformatiques ont permis de déterminer le protéome de la MBB de T. ni avec un détail sans précédent. Cette étude a porté sur l'identification des protéines des vésicules de la MBB par électrophorèse sur gel de polyacrylamide monodimensionnelle couplée à une technologie multidimensionnelle d'identification des protéines. Plus de 3000 protéines ont été associées aux vésicules de la MBB, dont 697 qui posséderaient un peptide signal, au moins un domaine transmembranaire ou un signal d’ancrage GPI. De ce nombre, l'analyse bioinformatique et le traitement manuel des données ont permis de prédire que 185 protéines pourraient être associées aux vésicules de la MBB ou à la membrane plasmatique des cellules épithéliales. Nous discutons de ces protéines et de leurs fonctions prévues, à savoir la digestion, l'absorption des éléments nutritifs, la signalisation cellulaire, le développement, les interactions cellule-cellule et d'autres fonctions. Nous croyons qu'il s'agit de l'analyse protéomique la plus détaillée de la membrane épithéliale du mésentéron des lépidoptères à ce jour, et qu’elle permettra de mieux comprendre les processus biochimiques, physiologiques et pathologiques qui ont lieu dans le mésentéron des larves.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :