Sélection de la langue

Recherche

Comparaison de familles de gènes : protéines de réserve des graines

Joshi J, Pandurangan S, Diapari M, Marsolais F. Comparison of gene families: seed storage proteins. In The Common Bean Genome. Perez de la Vega M, Santalla M, Marsolais F (eds). Series Compendium of Plant Genomes. Springer International Publishing, Cham, Switzerland. pp. 201-217. doi: 10.1007/978-3-319-63526-2_10  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le haricot commun (Phaseolus vulgaris) est une source importante de protéines et de fibres alimentaires dans l’alimentation humaine. Les protéines des graines déterminent donc, du moins en partie, la valeur nutritionnelle du haricot commun. Depuis les débuts de la biologie moléculaire végétale, dans les années 1980, le haricot commun sert de plante modèle pour l’étude des protéines de réserve des graines. La disponibilité récente de plusieurs séquences du génome du haricot commun, combinée à l’information transcriptomique et protéomique relative aux graines, permet d’avoir une vue complète et approfondie des gènes associés aux protéines de graines chez cet organisme. Les comparaisons entre ces séquences mettent en évidence des variations intéressantes dans la composition du gène de la lectine entre les deux centres de domestication. Les allèles conférant une carence en protéines de réserve peuvent être utilisés pour améliorer les concentrations d’acides aminés soufrés essentiels, et donc la qualité des protéines. Certaines protéines de graines sont des substances antinutritionnelles, y compris certaines lectines, des inhibiteurs de la trypsine et des lipoxygénases, et représentent des cibles potentielles à retirer du génome. D’autres protéines ont un potentiel en tant que bioproduits en raison de leur activité biologique contre les champignons ou les insectes, y compris la défensine D1 et l’albumine 1.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :