Sélection de la langue

Recherche

Incidence de diverses dynamiques de remplissage du grain sur la gestion de la récolte de cultivars d’orge et de triticale fourragers

Lyu, D., Doce, R.R., Juskiw, P., Zhou, G., Baron, V.S. (2018). Diverse grain-filling dynamics affect harvest management of forage barley and triticale cultivars, 110(3), 1017-1027. http://dx.doi.org/10.2134/agronj2017.09.0549

Résumé

© American Society of Agronomy, 2018. Le temps de récolte des petites céréales fourragères dépend des variations de rendement, de la teneur en matière sèche et de la qualité du fourrage pendant le remplissage du grain. Il existe peu d’information sur l’orge à grains nus et l’orge à deux rangs (Hordeum vulgare L.) et sur le triticale (X Triticosecale Wittmack) cultivés en Alberta. Deux cultivars d’orge et deux cultivars de triticale ont été cultivés selon trois dates d’ensemencement et à deux endroits sur une période de deux ans à Lacombe, en Alberta, au Canada. Le fourrage a été récolté cinq fois après le stade du gonflement à des intervalles de 7 et 10 jours pour l’orge et le triticale, respectivement. Les relations ont été établies par régression des variables avec les degrés-jours de croissance (DJC) après le stade du gonflement pour les cultivars de triticale combinés et pour chaque cultivar d’orge (‘Falcon’ et’ Gadsby’). Des comparaisons ont été faites en fonction des DJC. Le triticale a donné un rendement plus élevé et a séché plus lentement que l’orge, et sa teneur en matière sèche était plus élevée à 560 DJC après le stade du gonflement; le rendement de Gadsby a dépassé celui de Falcon. Le stade pâteux mou (DS 85) a fourni un rendement optimal et un rendement relatif en matière sèche de 93 % avec moins de 400 g kg-1 de matière sèche pour l’orge et le triticale, mais est survenu à 400 et à 500 DJC après le stade du gonflement, respectivement. Le triticale affichait une digestibilité réelle in vitro plus faible et des teneurs en fibres plus élevées que l’orge au stade du gonflement, mais la digestibilité réelle in vitro du triticale diminuait plus lentement que celle de l’orge, et celle de Falcon diminuait plus rapidement que celle de Gadsby. L’amidon s’est accumulé plus rapidement pour Gadsby que pour Falcon, tandis que chez le triticale, l’amidon a augmenté lentement au début, puis rapidement par la suite durant le stade de remplissage du grain. Le fait de retarder la récolte de 100 DJC pour le triticale par rapport à l’orge (tous deux à DS 85) a entraîné un rendement plus élevé en triticale, tout en permettant une plus grande accumulation d’amidon.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :