Sélection de la langue

Recherche

Transformation et caractéristiques des emballages biodégradables à base de protéines de canola : un examen

Zhang, Y., Liu, Q., Rempel, C. (2018). Processing and characteristics of canola protein-based biodegradable packaging: A review, 58(3), 475-485. http://dx.doi.org/10.1080/10408398.2016.1193463

Résumé

© 2018 Taylor & Francis Group, LLC. Récemment, on a observé un intérêt accru pour la fabrication d’emballage alimentaire, comme les pellicules et les revêtements, constitués de biopolymères à base de protéines. Parmi les diverses sources de protéines, les protéines de canola sont une nouvelle source pour la fabrication de pellicules polymères. Ces protéines peuvent être concentrées ou isolées par extraction en milieu aqueux et précipitation. Ce protocole permet vraisemblablement d’extraire plus de 99 % des protéines du tourteau de canola dégraissé, et d’obtenir un rendement en protéines de 87,5 %. Les protéines de canola présentent des propriétés thermoplastiques en présence de plastifiants, dont l’eau, le glycérol, le polyéthylène glycol et le sorbitol. L’ajout de ces plastifiants permet aux protéines de canola de subir une transition vitreuse et facilite la déformation et l’aptitude à la transformation. En général, les bioplastiques à base de protéines de canola présentaient des propriétés mécaniques faibles, manifestées par une résistance à la traction de 1,19 à 4,31 MPa. Par conséquent, nous avons exploré divers facteurs pour améliorer ces bioplastiques, notamment le mélange avec des polymères synthétiques, pour modifier les fonctionnalités des protéines par une dénaturation contrôlée, et l’ajout d’agents de réticulation. Il a été signalé que les bioplastiques à base de protéines de canola avaient une température de transition vitreuse, Tg, inférieure à −50°C mais cette température dépend de la teneur en plastifiants. Les bioplastiques à base de protéines de canola présentent des propriétés mécaniques et une barrière contre l’humidité comparables à celles d’autres bioplastiques à base de protéines végétales. Elles présentent un grand potentiel d’utilisation comme emballage alimentaire, notamment les sacs, les sachets ou les pochettes.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :