Sélection de la langue

Recherche

Influence de l’éducation œnologique sur l’évaluation de qualité hédonique et de confiance des vins par des consommateurs du millénaire appartenant à différents groupes ethniques.

Cliff, M.A., M. Bejaei, M.C. King et D.A. J. McArthur. 2016. Influence of wine education on wine hedonic and confidence ratings by millenial wine consumers of different ethnicities. Beverages 2(4), 32; doi:10.3390/beverages2040032  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On ne comprend pas bien les préférences des consommateurs en matière de vins. On est porté à croire que ces préférences évoluent dans le temps entre les vins blancs sucrés et les vins rouges corsés au gré de l’expérience et de la familiarité acquises par les consommateurs, mais on ne connaît guère l’évolution des préférences ou de la confiance au gré de l’éducation et de la formation. Des chercheurs ont étudié les variations de l’appréciation faite par les consommateurs, sur le plan de la qualité hédonique et de la confiance, de cinq vins commerciaux de Colombie-Britannique (Ehrenfelser, Chardonnay, rosé, Pinot noir et Cabernet-Merlot) sur une période d’éducation-formation de 12 semaines. Des consommateurs (n = 133) ont répondu à un questionnaire sur les vins et évalué certains vins dans les première et douzième semaines d’un cours universitaire en œnologie comportant des volets en éducation œnologique et en apprentissage sensoriel. Ils ont livré leur appréciation de qualité hédonique (appétence) et de confiance (sûreté) des caractéristiques d’apparence visuelle, d’arôme et de saveur des vins à des échelles de 9 et 5 points respectivement avant et après les 12 semaines en question. Ils ont été classés selon le sexe (féminin ou masculin), l’âge et l’ethnicité.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :