Sélection de la langue

Recherche

Insensibilité au fongicide pyraclostrobine dans le Mycosphaerella pinodes.

Bowness, R., B.D. Gossen, K.F. Chang, R. Goswani, C.J. Willenborg, M. Holtz et S.E. Strelkov. 2016. Insensitivity to pyraclostrobin fungicide in Mycosphaerella pinodes. Plant Dis. 99: 192–199. http://apsjournals.apsnet.org/doi/10.1094/PDIS-03-15-0350-RE?ai=hpl&ui=1ru0&af=T

Résumé

La brûlure causée par la Mycosphaerella est une affection destructrice du petit pois cultivé que l’on prend en charge à l’aide de fongicides foliaires. On s’est servi de fongicides à la strobilurine dans l’Ouest canadien pour gérer cette brûlure depuis 2003. Au moment d’arrêter des valeurs de référence pour la sensibilité d’isolats de M. pinodes à ces fongicides, on a établi une concentration efficace permettant de réduire de moitié (CE50) la croissance mycélienne dans la germination sporique pour 70 isolats recueillis avant 2003 en Alberta, en Saskatchewan, dans le Dakota du Nord et dans l’État de Washington. Chacun de ces isolats était sensible à la pyraclostrobine et les valeurs CE50 variaient de 0,03 à 0,29 mg L−1. Les concentrations de pyraclostrobine nécessaires pour diminuer de moitié la germination des conidies étaient moindres, variant de 0,008 à 0,041 mg L−1. Dans l’ensemble, on a vérifié le haut degré d’insensibilité des 324 isolats recueillis en 2010 et 2011 en examinant la croissance mycélienne à une dose discriminante de 5 mg L−1. Au total, 19 isolats étaient hautement insensibles à la pyraclostrobine avec une valeur CE50 caractéristique.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :