Sélection de la langue

Recherche

Caractérisation typologique des exploitations canadiennes de bovins de boucherie d’après un sondage mené auprès des producteurs

Alemu, A.W., Ominski, K.H., Bittman, S., MacDonald, D., et Amiro, B.D. (2016 in press). « A typological characterization of Canadian beef cattle farms based on a producer survey. », Canadian Journal of Animal Science.

Résumé

La nature diversifiée de la production de bœuf de boucherie a été mise en évidence par l’établissement d’une typologie des exploitations agricoles fondée sur un vaste sondage mené auprès de 1005 fermes canadiennes en 2011. Le sondage a fourni des données sur le type d’exploitation, le nombre de bovins, l’entreposage et la gestion des aliments pour animaux, la gestion du fumier, l’utilisation des terres, les caractéristiques démographiques des producteurs et leur attitude à l’égard des risques, et l’adoption des technologies. Nous avons eu recours à l’analyse en composantes principales et à l’analyse par grappes pour comprendre les relations entre les variables et pour définir statistiquement les types de fermes. Nous avons utilisé un total de 41 variables diagnostiques provenant de 133 questions de sondage pour définir 16 composantes principales expliquant 68 % de la variation. L’analyse par grappes a donné huit grands groupes désignant des types distincts d’exploitations. Les exploitations les plus nombreuses (37 %) ont été regroupées dans les petites exploitations de naissage à temps partiel. Les exploitations mixtes (culture-bœuf de boucherie) venaient au deuxième rang en fréquence (22 %), suivies par les grandes exploitations de naissage et semi-finition (18 %) et des exploitations de naissage diversifiées qui comprenaient les exploitations mixtes culture-bœuf de boucherie ainsi que les activités hors exploitation (11 %). Les exploitations de naissage qui finissaient les veaux représentaient 8 % de l’ensemble des exploitations sondées. Les grandes exploitations de naissage et semi-finition, les grandes exploitations de semi-finition/finition et les grandes exploitations de finition représentaient les 3 % restants des exploitations agricoles. La typologie fournit non seulement une stratégie permettant de caractériser l’industrie canadienne du bœuf de boucherie, mais elle améliore également la compréhension de la diversité des pratiques de gestion des exploitations, ce qui facilite l’élaboration de politiques et de pratiques de gestion bénéfiques.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :