Sélection de la langue

Recherche

Development of methane emission factors for enteric fermentation in cattle from Benin using IPCC Tier 2 methodology

Kouazounde, J.B., Gbenou, J.D., Babatounde, S., Srivastava, N., Eggleston, S.H., Antwi, C., Baah, J., et McAllister, T.A. (2015). « Development of methane emission factors for enteric fermentation in cattle from Benin using IPCC Tier 2 methodology. », Animal, 9(3), p. 526-533. doi : 10.1017/S1751731114002626  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’objectif de cette étude était de produire des coefficients d’émission (CE) pour le méthane (CH4) issu de la fermentation entérique chez les bovins originaires du Bénin. Les données sur les caractéristiques du bétail et les pratiques alimentaires propres à la population bovine de ce pays proviennent de différentes sources et ont servi à estimer les CE à l’aide de la méthode de niveau 2 des lignes directrices 2006 du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre. La plupart des bovins du Bénin appartiennent à l’espèce Bos taurus et aux races Borgou, Somba et Lagune. Il s’agit surtout de bovins à usages multiples, utilisés pour la production de viande, de lait et de cuir, ainsi que pour leur puissance de traction; ils broutent dans les parcours herbeux et les terres cultivées de plantes et de fourrages tropicaux. Les CE estimés de CH4 entérique variaient selon la race et la sous-catégorie des bovins, à cause des écarts dans les proportions d’énergie brute consommée selon qu’il s’agissait de combler les besoins du métabolisme de base, de la production ou de l’activité en question. Les CE allaient de 15,0 à 43,6, de 16,9 à 46,3 et de 24,7 à 64,9 kg de CH4/tête par année pour les sous-catégories de bovins Lagune, Somba et Borgou, respectivement. Les CE moyens pour les races bovines étaient de 24,8, 29,5 et 40.2 kg de CH4/tête par année respectivement, pour ces mêmes sous-catégories. Le CE national pour les bovins béninois était de 39,5 kg de CH4/tête par année. Ce CE estimé dépasse de 27,4 % le CE par défaut suggéré par le GIEC pour les bovins africains à l’exception des bovins laitiers. Les résultats de cette étude soulignent l’importance d’un CE propre au pays concerné pour estimer les émissions entériques globales de CH4.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :