Sélection de la langue

Recherche

Comparison of Botrytis cinerea airborne inoculum progress curves from raspberry, strawberry and grape plantings

Carisse, O., Tremblay, D.M., et Lefebvre, A. (2014). « Comparison of Botrytis cinerea airborne inoculum progress curves from raspberry, strawberry and grape plantings. », Plant Pathology, 63(5), p. 983-993. doi : 10.1111/ppa.12192  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La concentration atmosphérique des conidies de Botrytis cinerea a été surveillée à l’aide d’une nouvelle épreuve de PCR quantitative dans les plantations de fraises, de framboises et de raisins en 2010, en 2011 et en 2012. Les courbes de progression de l’inoculum (IPC) atmosphérique ont été construites et analysées à l’aide de la concentration atmosphérique maximale des conidies (Ymax), de la concentration atmosphérique des conidies au cours de la période de floraison (Yf) et de la surface sous la courbe de progression de l’inoculum (AUIPCstd) ainsi que des descripteurs dérivés de l’ajustement des modèles de croissance. La structure des IPC a été examinée au moyen d’analyses multivariées des principales composantes. La dimensionnalité des données a été réduite à deux principales composantes (PC) qui représentent 86,12 % de la variation. Tous les descripteurs dérivés de modèles de croissance étaient associés à PC1, et les descripteurs provenant directement des données étaient associés à PC2. D’après l’analyse des principales composantes, la structure des IPC variait selon la culture, avec des valeurs de l’AUIPCstd de 28,18, de 42,79 et de 155,83 et des valeurs Yf de 53,58, de 20,14 et de 142,54 conidies m3 h1 dans les plantations de framboises, de fraises et de raisins respectivement. Le temps nécessaire à l’atteinte de 50 % de la concentration maximale de l’inoculum était moindre dans les plantations de framboises que dans les plantations de fraises et de raisins. Les IPC applicables aux plantations de framboises étaient caractérisées par des fourchettes étroites pour la concentration moyenne absolue (0,012-0,016) et l’AUIPCstd (16,80-48,85), les IPC applicables aux plantations de fraises étaient caractérisées par de vastes fourchettes pour la concentration moyenne absolue (0,031-0,080) et l’AUIPCstd (12,31-98,39), et les IPC applicables aux plantations de raisins étaient caractérisées par une concentration moyenne absolue plus faible (0,006-0,012) et une valeur plus élevée pour l’AUIPCstd (50,95–335,14).

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :