Sélection de la langue

Recherche

Detectability of Halyomorpha halys (Hemiptera: Pentatomidae) by portable harmonic radar in agricultural landscapes

Lee, D.H., Park, C.G., Seo, B.Y., Boiteau, G., Vincent, C., et Leskey, T.C. (2014). « Detectability of Halyomorpha halys (Hemiptera: Pentatomidae) by portable harmonic radar in agricultural landscapes. », Florida Entomologist, 97(3), p. 1131-1138. doi : 10.1653/024.097.0320  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’utilisation de la technologie du radar harmonique permet de suivre plus facilement les déplacements des petits insectes dans leur environnement naturel. Pour tirer le meilleur profit de cette technologie, il faut fixer solidement les transpondeurs sur les insectes et veiller à ce qu’ils demeurent fonctionnels lorsqu’ils sont soumis à un stress mécanique. Dans la présente étude, nous avons réalisé une série d’expériences afin d’évaluer le rendement d’un transpondeur harmonique portable amélioré considéré comme plus résistant aux stress mécaniques et de vérifier si un système de radar harmonique portable peut être utilisé avec succès pour détecter des punaises marbrées (Halyomorpha halys Stål) (Hemiptera: Pentatomidae) adultes sur diverses structures dans des paysages différents. Nous sommes parvenus à accroître la résistance fonctionnelle des transpondeurs radars à une chute libre d’environ 1 m sur une surface dure en utilisant une colle à base de cyanoacrylate pour renforcer l’adhérence entre le transpondeur radar et le fil du radar. Cette mesure n’a pas affaibli la capacité de détection des transpondeurs et a contribué à accroître de manière significative leur résistance aux impacts mécaniques aléatoires infligés aux punaises et aux émetteurs. Nous avons comparé les taux de succès de localisation des punaises munies d’un transpondeur dans différents paysages, soit une parcelle fauchée à couvert de graminées (250 m2), une plantation de pêchers matures (50 m2) et une haie non entretenue (50 m2). Plus de 90 % des punaises ont été localisées avec succès dans chacun de ces paysages, et aucune différence significative n’a été relevée dans le temps requis pour les localiser. De façon générale, il nous a fallu moins de 2 min pour détecter et récupérer les punaises. Nous avons également comparé les taux de succès de localisation des punaises munies d’un transpondeur à différents endroits à l’intérieur du couvert d’arbres fruitiers matures. Aucune différence significative n’a été relevée entre les taux de succès de localisation enregistrés dans le tiers intérieur (87 %) et le tiers extérieur (100 %) du couvert des arbres hôtes. Toutefois, nous avons dû consacrer significativement plus de temps pour localiser les punaises dans la portion intérieure du couvert (372 s ± 95 s [é.-t.]) que dans la portion extérieure (148 s ± 39 s [é.-t.]). Les taux de succès de localisation de punaises cachées dans les tiers inférieur, médian et supérieur de la portion extérieure du couvert étaient systématiquement supérieurs à 95 %, et aucune différence significative n’a été observée dans les temps requis pour localiser les punaises. Les résultats de cette étude montrent dans quel contexte il est possible d’utiliser correctement la technologie du radar harmonique pour étudier la biologie de dispersion de la punaise marbrée sur le terrain.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :