Sélection de la langue

Recherche

La variation spatiale et temporelle de la vulnérabilité de la production maraîchère face à la sécheresse dans le sud de l’Alberta.

Smith, A.M. (2012). « La variation spatiale et temporelle de la vulnérabilité de la production maraîchère face à la sécheresse dans le sud de l’Alberta. », Canadian Geographer, 56(4), p. 474-491. doi : 10.1111/j.1541-0064.2012.00440.x  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La thèse des changements climatiques à l’échelle mondiale se fonde sur des preuves de plus en plus nombreuses qui soulèvent des préoccupations à l’échelle mondiale sur la vulnérabilité de l’agriculture face à la sécheresse. S’agissant d’une zone semi-aride, le sud de l’Alberta connaît des pertes importantes de sa productivité agricole en raison des risques de sécheresse qui pèsent sur cette région au cours des dernières décennies. Pour pouvoir bien s’adapter aux conditions climatiques de plus en plus imprévisibles, il est impératif de connaître la relation entre la production maraîchère et les conditions de sécheresse. Cette étude vise ainsi à évaluer quantitativement l’ampleur de la vulnérabilité de la production maraîchère face à la sécheresse dans le sud de l’Alberta. À l’aide de l’indice de précipitation normale, une mesure est donnée du niveau de stress de la sécheresse que subit la région. Les résultats empiriques fournissent une image détaillée de la variation spatiale de la vulnérabilité de la production maraîchère aux différentes conditions de sécheresse. Les cartes de vulnérabilité réalisées dans le cadre de cette étude témoignent de certains endroits situés dans la zone d’étude qui peuvent être touchés par des pertes importantes de productivité en raison du niveau actuel de la capacité d’adaptation. Alors qu’il existe une corrélation entre les districts d’irrigation et un niveau de vulnérabilité faible comparativement aux terres arides situées à l’extérieur de la région irriguée, le contexte d’incertitude de l’approvisionnement en eau sous différentes conditions climatiques et l’augmentation des besoins en eau pour des usages non-agricoles contribuent à l’augmentation de la vulnérabilité dans ces districts.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :