Sélection de la langue

Recherche

La date de la récolte affecte l’ensilage du panic érigé destiné à la production de méthane.

Bélanger, G., Savoie, P., Parent, G., Claessens, A., Bertrand, A., Tremblay, G.F., Massé, D.I., Gilbert, Y., et Babineau, D. (2012). « La date de la récolte affecte l’ensilage du panic érigé destiné à la production de méthane. », Canadian Journal of Plant Science, 92(6), p. 1187-1197. doi : 10.4141/CJPS2011-202  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le panic érigé (Panicum virgatum L.) est une graminée de saison chaude don’t on pourrait récolter la biomasse pour la production d’énergie en Amérique du Nord, mais on sait peu de choses au sujet de l’incidence de la date de la récolte sur les propriétés du fourrage et de l’ensilage du panic érigé cultivé dans l’est du Canada. Les auteurs voulaient déterminer en quoi la date de la récolte affecte diverses caractéristiques du fourrage et de l’ensilage, et rapprocher ces modifications du rendement en méthane de l’ensilage de panic érigé digéré de manière anaérobique. Le panic érigé semé en 2002 et en 2006 a é té récolté puis ensilé après une coupe à la fin de juillet, au début de septembre et au début d’octobre, en 2007. La repousse des parcelles récoltées au début de juillet a aussi été récoltée au début d’octobre, dans le cadre d’un système à deux coupes. Les paramètres qualitatifs de l’ensilage (pH et concentration de N, de N-NH3, d’acides aminés totaux et d’acides gras volatils) révèlent que tous les échantillons d’ensilage ont bien fermentés. Dans le système à une coupe, retarder la récolte de la fin de juillet au début de septembre accroıˆt le rendement en matière sèche (MS) du fourrage, qui passe de 9,0 à 11,5 Mg par hectare; il en va autant pour la concentration d’hydrates de carbone solubles (HS), qui passe de 51 à 85 g par kg de MS pour le fourrage et de 13 à 25 g par kg de MS pour l’ensilage. Reporter la récolte de la fin de juillet au début d’octobre diminue la digestibilité véritable in vitro (DVIV) du fourrage de 720 à 582 g par kg de MS, la digestibilité des fibres au détergent neutre in vitro (FDNd) du fourrage de 590 à 409 g par kg de MS, et la concentration d’acétates dans l’ensilage de 7,7 à 2,6 g par kg de MS. La repousse se caracté risait par une plus faible DVIV et FDNd, une concentration inférieure de fibres au détergent acide ainsi que par une plus forte concentration de lactates et d’acétates dans l’ensilage que le panic érigé récolté une seule fois au début de septembre ou d’octobre. Ce sont le système à deux coupes et le système à une coupe avec récolte au début de septembre qui donnent le fourrage au meilleur rendement saisonnier en MS (11,5 et 11,9 Mg par hectare). Un rendement élevé en méthane i) est corrélé à la faible concentration de fibres et à une grande digestibilité de la MS dans le fourrage et ii) est plus corrélé à la concentration de lactates et d’acétates dans l’ensilage qu’à la concentration de HS dans l’ensilage.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :