Sélection de la langue

Recherche

Water use profiles across the rooting zones of various pulse crops.

Wang, X., Gan, Y.T., Hamel, C., Lemke, R.L., et McDonald, C.L. (2012). « Water use profiles across the rooting zones of various pulse crops. », Field Crops Research, 134, p. 130-137. doi : 10.1016/j.fcr.2012.06.002  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Il est essentiel de connaître l’utilisation de l’eau par les plantes cultivées à diverses profondeurs du sol pour améliorer de l’efficacité d’utilisation de l’eau (EUE) des systèmes de culture des régions semi-arides. La présente étude visait à caractériser le profil d’extraction de l’eau du sol aux différentes profondeurs d’enracinement de diverses légumineuses à grain, en milieu semi-aride. Nous avons vérifié l’hypothèse selon laquelle l’utilisation de l’eau aux différentes profondeurs d’enracinement chez les légumineuses varie selon les espèces et le cultivar. De 2008 à 2010, nous avons cultivé 6 cultivars de pois sec (Pisum sativum L.), 6 cultivars de pois chiche (Cicer arietinum L.), 11 cultivars de lentille (Lens culinaris Medik.), avec de la féverole (Vicia faha L.), du haricot sec (Phaseolus vulgaris L.) et du lupin (Sundial lupine L.) dans le sud-ouest de la Saskatchewan. Les années de précipitations faibles, les plantes ont extrait l’eau principalement de la couche de 0-60 cm du sol et n’ont pas extrait d’eau à des profondeurs supérieures à 90 cm. Les années de précipitations modérées, les plantes ont extrait une moyenne de 9 mm d’eau de la couche de 0-15 cm, de 10 mm de la couche de 15-30 cm et de < 5 mm de chacune des couches de 30-60, 60-90 et 90-120 cm. Les années de précipitations abondantes, les plantes ont extrait environ 4 mm d’eau de la couche de 0-30 cm et une quantité nulle à très faible d’eau aux profondeurs supérieures à 30 cm; la couche de 30-120 cm a emmagasiné > 85 mm d’eau dans les parcelles de pois sec et environ 20 mm dans les parcelles de pois chiche de type kabuli et de féverole. Parmi toutes les légumineuses évaluées, le pois sec avait la plus grande EUE (moyenne de 8,3 kg ha-1 mm-1), tandis que le pois chiche avait la plus faible, particulièrement les années pluvieuses. Les différents cultivars de pois sec et de pois chiche ne présentaient aucune différence entre eux quant au profil d’utilisation de l’eau et à l’EUE, et les cultivars de lentille présentaient seulement de petites différences. En région semi-aride, les légumineuses extraient principalement l’eau des couches peu profondes du sol, de sorte que l’eau des couches plus profondes peut être utilisée par des plantes à enracinement profond cultivées l’année suivante. En outre, les cultivars de légumineuse devraient être améliorés de façon à ce qu’ils puissent extraire l’eau des couches plus profondes du sol.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :