Sélection de la langue

Recherche

Space allowance during commercial long distance transport of cattle in North America

González, L.A., Schwartzkopf-Genswein, K.S.G., Bryan, M., Silasi, R., et Brown, F. (2012). « Space allowance during commercial long distance transport of cattle in North America. », Journal of Animal Science, 90(10), p. 3618-3629. doi : 10.2527/jas.2011-4771  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons étudié la surface par animal dans les semi-remorques durant le transport commercial à longue distance des bovins (≥ 400 km; n = 6 152 voyages). Des questionnaires, envoyés aux transporteurs d’animaux vivants, ont permis de recueillir de l’information sur le nombre, le poids et la répartition des bovins dans les différents compartiments des semi-remorques ainsi que sur les caractéristiques des véhicules de transport utilisés. La surface par animal (SA; m2/animal), le coefficient allométrique (k = SA / poids0,6667) et l’écart par rapport à la surface par animal recommandée (ESA, en %) dans les codes canadiens de pratiques recommandées ont été calculés pour chacun des compartiments des semi-remorques. Toutes les semi-remorques quadridem (77 %)et les semi-remorques tridem (23 %) comportaient 5 compartiments (avant, compartiment médian supérieur, compartiment médian inférieur, compartiment arrière inférieur et compartiment arrière supérieur). Sur l’ensemble des animaux, 60 % ont été transportés dans les compartiments médians (supérieur et inférieur), 30 %, dans les compartiments arrière (inférieur et supérieur) et 10 %, dans le compartiment avant. Dans environ 30 % des voyages, il a fallu redistribuer les bovins à la frontière canado-américaine, les dispositions réglementaires des deux pays étant différentes au sujet de la répartition du poids sur les essieux; dans la plupart des cas, les animaux ont été déplacés entre le compartiment médian supérieur et le compartiment arrière supérieur. Lorsque le poids des animaux était plus élevé, la charge totale augmentait et le nombre des animaux baissait. Les valeurs de surface par animal, de (k) et d’ESA pour les veaux et les bovins d’engraissement étaient plus basses que celles obtenues pour les bovins finis et les bovins de réforme (P < 0,01). La charge totale et le nombre des animaux ont tous deux augmenté avec le nombre d’essieux : leur valeur était le plus élevée dans le cas des semi-remorques quadridem tirées par un tracteur à essieu poussé, dispositif le plus utilisé. La surface par animal (k) la moins élevée a été obtenue pour les véhicules ayant le plus d’essieux qui transportaient les animaux les plus légers, soit dans les semi-remorques quadridem transportant des veaux ou des bovins d’engraissement. Les plus faibles valeurs de surface par animal, de k et de variabilité entre voyages ont été obtenues pour les compartiments médians (inférieur et supérieur); venaient ensuite le compartiment arrière inférieur, le compartiment arrière supérieur et le compartiment avant, pour lesquels les valeurs les plus élevées ont été obtenues (P < 0,05). Parmi les nombreux facteurs qui ont contribué à la variabilité de la surface par animal, signalons la taille des animaux (lorsque les animaux sont de petite taille, la densité est plus élevée), l’emplacement dans la semi-remorque (densité plus élevée dans les compartiments médians), et le nombre d’essieux (densité supérieure dans les semi-remorques à essieux plus nombreux). Nos travaux ont permis de constituer un cadre de travail pour évaluer et comprendre les facteurs influant sur la surface par animal durant le transport à grande distance des bovins. Cette information est indispensable pour l’évaluation des effets que le changement des normes de l’industrie, des lignes directrices, des valeurs recommandées, des lois et des règlements peut avoir sur le bien-être animal, l’industrie et l’économie.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :