Sélection de la langue

Recherche

Road transport of cattle, swine and poultry in North America and its impact on animal welfare, carcass and meat quality: A review.

Schwartzkopf-Genswein, K.S.G., Faucitano, L., Dadgar, S., Shand, P.J., González, L.A., et Crowe, T.G. (2012). « Road transport of cattle, swine and poultry in North America and its impact on animal welfare, carcass and meat quality: A review. », Meat Science, 92(3), p. 227-243. doi : 10.1016/j.meatsci.2012.04.010  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans cet article, nous examinons les effets du transport en remorque sur le bien-être, la qualité de la carcasse et la qualité de la viande des bovins, des porcs et de la volaille en Amérique du Nord. Nous décrivons brièvement pour chaque espèce les principaux effets de la densité de chargement, du microclimat de la remorque, de la durée du déplacement, de la taille et de l’état des animaux et de facteurs de gestion tels que la litière, la ventilation, la manutention, les installations et la configuration du véhicule. Les principaux effets des éléments énumérés ci-dessus influent avant tout sur le bien-être (stress, santé, blessures, épuisement, déshydratation, température corporelle, mortalité et morbidité) ainsi que sur la qualité de la carcasse et de la viande (perte pondérale, hématomes, pH, défauts de couleur et pertes au ressuage) à des degrés divers. Il est évident que le transport routier des animaux est un problème multifactoriel, c’est-à-dire qu’une combinaison de facteurs de stress, plutôt qu’un facteur unique, détermine le bien-être animal et la qualité de la viande après le transport. Les animaux les moins aptes au transport présentent les pertes les plus importantes au point de vue du bien-être et de la qualité de la viande, tandis que les animaux prêts à la mise en marché (plus particulièrement les bovins et les porcs) en bonne santé semblent avoir moins de problèmes. Il faudra pousser davantage la recherche pour déterminer quel facteur ou quelle combinaison de facteurs a le plus d’effets défavorables sur le bien-être et la qualité de la viande en tenant compte de l’espèce, de la taille et de l’âge des animaux ainsi que de leur état dans des conditions environnementales extrêmes. La recherche doit être axée sur les aspects suivants : évaluation scientifique en conditions contrôlées, état des animaux non ambulatoires, densités de chargement diverses, configuration de la remorque, microclimat et qualité de la manutention durant le processus de transport. La qualité du processus de transport est le facteur déterminant pour que le bien-être animal et que la qualité de la carcasse et de la viande atteignent un degré optimal.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :