Sélection de la langue

Recherche

Aspects techniques des traitements physiques visant à accroitre la concentration de composés phytochimiques dans les fruits et les légumes.

Vigneault, C., LeBlanc, D.I., Goyette, B., et Jenni, S. (2012). « Aspects techniques des traitements physiques visant à accroitre la concentration de composés phytochimiques dans les fruits et les légumes. », Canadian Journal of Plant Science, 92(3), p. 373-397. doi : 10.4141/CJPS2011-222  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

De nombreux facteurs et près- et post-récolte, tels le cultivar, les pratiques culturales, les conditions environnementales, la méthode de récolte ainsi que la manutention et les conditionnements post-récoltes affectent la concentration des composés phytochimiques dans les fruits et les légumes. En général, les paramètres post-récoltes sont les plus faciles à gérer car la manutention des fruits et des légumes s’effectue normalement dans des conditions contrôlables. Bien que certains traitements physiques utilisant la chaleur ou les radiations UV aient été développés pour augmenter la concentration des composés phytochimiques dans les produits horticoles, très peu d’informations sont disponibles sur les aspects techniques de ces traitements. Cette revue de littérature reliée à l’ingénierie des traitements physiques affectant les composés phytochimiques a été entreprise pour identifier les paramètres techniques permettant d’obtenir des résultats reproductibles, assembler les renseignements fondamentaux nécessaires à la mise à l’échelle industrielle des procédés, et établir les paramètres à mesurer et à contrôler pour reproduire correctement leur application commerciale. L’uniformité, l’efficacité, le rendement, l’aisance à contrôler et à mettre à l’échelle des divers traitements physiques ont été comparés afin de supporter le développer de nouveaux traitements susceptibles d’accroître la concentration de composés phytochimiques et d’être exploités commercialement. Ces procédés ont été examinés indépendamment des propriétés physiques des produits horticoles traités (nature du produit, calibre, forme et positionnement), de manière à réduire le nombre de paramètres à étudier en prévision d’une mise à l’échelle d’un procédé, une fois les conditions optimales d’opération identifiées lors d’essais en laboratoire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :