Sélection de la langue

Recherche

Forage proportion and particle length affects the supply of amino acids in lactating dairy cows

Li, C.L., Li, J.-Q., Beauchemin, K.A., et Yang, W.-Z. (2012). « Forage proportion and particle length affects the supply of amino acids in lactating dairy cows. », Journal of Dairy Science (JDS), 95(5), p. 2685-2696. doi : 10.3168/jds.2011-5210  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La présente étude visait à évaluer les effets de facteurs alimentaires modifiant la fermentescibilité ruminale sur l’absorption, le flux duodénal et la digestibilité intestinale des acides aminés (AA) individuels chez la vache laitière en lactation. L’expérience a été réalisée suivant un plan en carré latin 4 × 4 avec 4 vaches laitières en lactation munies de canules ruminales et duodénales. Les traitements ont été organisés selon un plan factoriel 2 × 2; deux longueurs de particules de fourrage (LPF; courte et longue) de luzerne ensilée ont été combinées avec du concentré de manière à obtenir un rapport fourrage-concentré (F:C) faible (35:65) ou élevé (60:40) [en pourcentage de matière sèche]. Quatre rations ont été formulées avec les deux longueurs de particules (courtes : 7,9 mm; longues : 19,1 mm) et les deux rapports fourrage-concentré de grains d’orge (35:65 et 60:40). Dans l’ensemble, les interactions entre le rapport F:C et la LPF ont eu peu d’effet sur l’absorption, le flux duodénal et la digestibilité intestinale des AA. L’absorption des AA totaux et des AA non essentiels était la même, quelle que soit la teneur en fourrage des rations, tandis que l’absorption des AA essentiels avait tendance à être moins élevée avec la ration à teneur élevée en fourrage, en raison de l’absorption moins importante des acides aminés Met, Phe, Arg et His. L’augmentation de la teneur en fourrage de la ration a entraîné une réduction des flux d’AA totaux et microbiens (22 % et 19 %, respectivement), en raison de la réduction constante du flux des AA individuels; le profil d’AA (% d’AA azotés) des protéines duodénales est resté le même. Le fait de passer de la ration à faible teneur en fourrage (35:65) à la ration à forte teneur en fourrage (60:40) a causé une diminution de la digestibilité intestinale des acides aminés Ile, Leu, Thr, Val, Ala, Cys, et Ser et, par conséquent, a eu tendance à abaisser la digestibilité des AA totaux, essentiels et non essentiels. Dans l’ensemble, la LPF n’a pas eu d’effet sur l’absorption des AA totaux, essentiels et non essentiels. Elle n’a donc pas eu d’effet sur le flux ni sur la digestibilité intestinale des AA. Ces résultats indiquent que l’augmentation de la teneur en fourrage de la ration diminue l’apport en AA, parce que leur flux dans le duodénum et leur digestibilité dans l’intestin s’en trouvent réduits. Toutefois, l’augmentation de la LPF n’a pas eu d’effet sur l’apport en AA. Le flux des AA mesuré dans le duodénum correspondait aux prévisions obtenues avec le modèle Cornell Net Carbohydrate and Protein System pour une ration à faible teneur en fourrage, et aux prévisions obtenues avec le modèle du National Research Council pour une ration à forte teneur en fourrage. Par ailleurs, la digestibilité des AA individuels dans l’intestin variait considérablement, quelle que soit la ration. Ces résultats font ressortir la nécessité de tenir compte à la fois du flux et de la digestibilité des AA individuels pour optimiser la formulation des rations de manière à répondre aux besoins en AA des vaches laitières.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :