Sélection de la langue

Recherche

Rôle des amendements organiques dans la restauration des sols : une revue de la littérature.

Larney, F.J. et Angers, D.A. (2012). « Rôle des amendements organiques dans la restauration des sols : une revue de la littérature. », Canadian Journal of Soil Science, 92(1), p. 19-38. doi : 10.4141/CJSS2010-064  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Un des principes fondamentaux de la gestion durable des sols est que les activités anthropiques ne nuisent pas aux générations à venir. Les sols sont dégradés par des phénomènes naturels (érosion) et par les activités industrielles. Une caractéristique importante des sols dégradés ou perturbés est la perte de la matière organique, comparativement aux zones adjacentes intactes. Les amendements organiques tels le fumier, les biosolides, les sous-produits de papeterie, les résidus du bois et les déchets agricoles abondent au Canada, et on pourrait largement s’en servir pour améliorer les sols. Ainsi, on produit environ 0,5 Tg de biosolides par année (poids sec); de son côté, le Québec a produit près de 2 Tg de boues de papeterie (poids sec) en 2002. Cet article passe en revue les mécanismes par lesquels les amendements organiques modifient les propriétés (physiques, chimiques, biologiques) du sol; il décrit le rôle de tels amendements dans la restauration des sols, en insistant sur la nature de l’amendement et sur le taux d’application permettant d’améliorer le sol et d’accroître la production de biomasse. Une seule application importante d’amendements organiques peut accélérer la restauration initiale et mener à une productivité primaire nette qui se maintiendra d’elle-même. Les amendements organiques qui se décomposent facilement pourraient engendrer des effets immédiats, mais passagers, tandis que des matériaux plus stables, se décomposant plus lentement, auront des conséquences plus durables. Recourir aux amendements organiques pour restaurer les sols présente un double avantage, les résidus de l’agriculture, de la foresterie et des activités urbaines aidant d’autres secteurs à atteindre leurs buts en matière de restauration des sols.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :