Sélection de la langue

Recherche

Effects of iodine intake and teat-dipping practices on milk iodine concentrations in dairy cows

Borucki Castro, S.I., Berthiaume, R.R., Robichaud, A., et Lacasse, P. (2012). « Effects of iodine intake and teat-dipping practices on milk iodine concentrations in dairy cows. », Journal of Dairy Science (JDS), 95(1), p. 213-220. doi : 10.3168/jds.2011-4679  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réalisé deux expériences pour déterminer les effets de l’iode alimentaire et du trempage des trayons sur la concentration d’iode dans le lait. Dans la première expérience, nous avons réparti 63 vaches en milieu de lactation suivant un plan expérimental factoriel 3 × 3 dans lequel les effets principaux étaient la concentration d’iode alimentaire (0,3, 0,6 et 0,9 mg d’iode alimentaire par kg de matière sèche) et 3 méthodes de traitement post‑trempage (chlorhexidine avec gobelet de trempage, iode à 1 % avec gobelet de trempage et iode à 1 % vaporisé manuellement). Durant la période pré‑expérimentale de 13 jours et la période expérimentale de 15 jours, des désinfectants non iodés ont été utilisés pour le traitement de pré‑traite. Durant la période pré‑expérimentale, la concentration d’iode dans le lait était en moyenne de 241,2 ± 5,8 μg/kg, et aucune relation n’a été mise en évidence entre ce paramètre et le rang de lactation, le nombre de jours de lactation ou la production laitière. La concentration d’iode dans le lait a augmenté de façon linéaire en fonction de l’absorption d’iode. Le trempage des trayons dans une solution d’iode à 1 % n’a pas influé sur la concentration d’iode dans le lait, mais, appliquée en pulvérisation, la même solution a entraîné une augmentation importante. Dans la deuxième expérience, nous avons cherché à voir comment la préparation du pis avant la traite influe sur la concentration d’iode dans le lait. Pour ce faire, nous avons réparti 32 vaches en lactation en 4 groupes de traitement : aucun pré‑trempage avant la traite (témoin, T), pré‑trempage dans une solution de pré‑trempage à 0,5 % d’iode et nettoyage complet (C), pré‑trempage dans une solution de post‑trempage à 0,5 % d’iode et nettoyage incomplet (I). Durant la période pré‑expérimentale de 14 jours et la période expérimentale de 19 jours, les vaches ont reçu la même ration, et des désinfectants non iodés ont été utilisés pour le trempage de post‑traite. Durant la dernière semaine du traitement, la concentration d’iode dans le lait était en moyenne de 164, 189, 218 et 252 ± 9,8 μg/kg pour les groupes T, C, P, et I, respectivement. Les contrastes orthogonaux planifiés ont indiqué que le pré‑trempage dans une solution de pré‑trempage d’iode à 0,5 % qui est ensuite complètement épongée (C) a tendance à faire augmenter la concentration d’iode dans le lait jusqu’à une valeur supérieure à celle mesurée dans le lait des vaches du groupe T et que cette concentration est par ailleurs moins élevée que celle du lait des vaches des groupes P et I. Les résultats de la première expérience confirment que, pour que le lait demeure salubre, l’apport d’iode alimentaire ne doit pas dépasser les besoins en cet élément. Quant à la vaporisation de solutions de trempage à l’iode, comme elle entraîne une forte augmentation de la concentration d’iode dans le lait, elle est déconseillée. Le pré‑trempage des trayons dans une solution désinfectante à l’iode est acceptable, mais il faut utiliser les produits qui conviennent et les éponger complètement avant la traite.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :