Sélection de la langue

Recherche

Modelling water dynamics with DNDC and DAISY in a soil of the North China Plain: A comparative study.

Kröbel, R., Sun, Q.P., Ingwersen, J., Chen, X.P., Zhang, F.S., Müller, T., et Römheld, V. (2010). « Modelling water dynamics with DNDC and DAISY in a soil of the North China Plain: A comparative study. », Environmental Modelling and Software, 25(4), p. 583-601. doi : 10.1016/j.envsoft.2009.09.003  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons vérifié et comparé la performance des modèles DNDC et Daisy pour ce qui est de simuler la dynamique de l’eau dans un sol de plaine d’inondation dans la plaine du nord de la Chine. Le modèle DNDC utilise une simple méthode en cascade, tandis que le modèle Daisy applique l’équation physique de Richard à la simulation du mouvement de l’eau dans le sol. Nous avons vérifié les modèles en nous servant de trois années de données sur la teneur en eau du sol recueillies à la station expérimentale Dong Bei Wang, située près de Beijing. Nous y avons mené une expérience de terrain trifactorielle sur des parcelles subdivisés, avec quatre répétitions, pour étudier les effets de la fertilisation en azote, de l’irrigation et de l’enlèvement de la paille. Nous nous sommes servis des données pour un traitement afin de mettre à l’essai et étalonner les modèles, et de deux jeux de données indépendants sur d’autres traitements pour valider les modèles. Les résultats de simulation pour les deux modèles n’étaient pas satisfaisants lorsqu’on utilisait des paramètres par défaut. Toutefois, le modèle Daisy a bien fonctionné après l’optimisation des paramètres et l’utilisation de paramètres van Genuchten propres au site. Par contre, l’optimisation des paramètres n’a pas permis d’améliorer les résultats de simulation du modèle DNDC. Puisque de nombreux processus biologiques comme la croissance végétale, la nitrification et la dénitrification dépendent beaucoup de la teneur en eau du sol, nos résultats nous mènent à la conclusion qu’il faudrait d’abord vérifier si le modèle DNDC convient au site pour simuler la dynamique de l’eau dans le sol avant de s’en servir pour simuler d’autres processus.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :