Sélection de la langue

Recherche

Characteristics of lingonberry plants propagated by in vitro and ex vitro propagation methods.

Debnath, S.C., Vyas, P., et Igamberdiev, A.U. (2012). « Characteristics of lingonberry plants propagated by in vitro and ex vitro propagation methods. », Acta Horticulturae (ISHS), 926, p. 259-264.

Résumé

Nous avons établi des protocoles reproductibles standard pour l’induction in vitro de la prolifération de pousses sur des explants nodaux et de la régénération de pousses adventives sur des explants foliaires, chez les cultivars d’airelle rouge ‘Regal’, ‘Splendor’ et ‘Erntedank’, sur milieu nutritif renfermant du thidiazuron (TDZ) ou de la zéatine. Le TDZ a permis la prolifération de pousses à des concentrations faibles (0,1 à 0,5 µM) et la régénération de pousses à des concentrations modérées (2 à 5 µM), mais il a inhibé l’élongation des pousses. Les cultures que nous avons initialement traitées au TDZ puis transférées à un milieu renfermant 1 à 2 μM de zéatine ont produit des pousses utilisables après une seule sous-culture additionnelle. Nous avons cultivé ex vitro des plantules ainsi obtenues par culture tissulaire in vitro et les avons comparées à des plantules obtenues par la méthode classique faisant appel à des boutures semi-ligneuses, quant à leur croissance, à leur morphologie et à leur activité enzymatique antioxydante après quatre saisons de culture. Les plantes obtenues par culture tissulaire produisaient plus de tiges, de feuilles et de rhizomes et avaient une activité enzymatique antioxydante plus élevée que les plantes obtenues par bouturage classique. Cependant, la croissance végétative accrue des plantes obtenues par microbouturage ne se maintenait pas lorsque ces plantes étaient elles-mêmes multipliées par bouturage classique. Il semble donc que le stade juvénile induit par la culture in vitro n’a pas survécu au deuxième cycle de multiplication.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :