Sélection de la langue

Recherche

Forms and lability of phosphorus in humic acid fractions of hord silt loam soil

He, Z.Q., Olk, D.C., et Cade-Menun, B.J. (2011). « Forms and lability of phosphorus in humic acid fractions of hord silt loam soil. », Soil Science Society of America Journal, 75(5), p. 1712-1722. doi : 10.2136/sssaj2010.0355  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On sait depuis longtemps que du phosphore est présent dans les fractions humiques du sol, mais on connait peu de choses sur les formes spécifiques du phosphore présent dans ces fractions et leur labilité. Nous avons extrait l’acide humique mobile (AHM) et l’humate de calcium récalcitrant (AHCa) de fractions provenant d’un sol de loam limoneux de Hord (Nebraska), un Haplustoll cumulique, mésique, superactif, mélangé, à limon fin, sous conditions de culture de maïs continue (Zea mays L.) recevant soit un engrais inorganique soit un fumier animal. La spectroscopie de résonance magnétique nucléaire en solution de 31P a montré que le P dans AHM et AHCa était principalement présent sous des formes organiques, principalement sous forme de monoorthophosphates. Des expériences de dopage ont montré qu’il n’y avait pas de phytate dans ces fractions humiques, mais on a identifié du phosphate de scyllo-inositol dans tous les échantillons. La phosphatase de pomme de terre a hydrolysé une partie du phosphore lié à l’acide humique. La phytase fongique a libéré plus de phosphore lié à l’acide humique, qui peut provenir du phosphate de scyllo-inositol. Aucun phosphore supplémentaire n’a été relâché, y compris par la nucléase. L’irradiation ultraviolette (UV) a accru le phosphore inorganique soluble présent dans les fractions AHM, mais le phosphore hydrolysable total des fractions d’AHM n’augmentait pas, suggérant que la partie de P qui était labile sous UV était aussi hydrolysable enzymatiquement. À l’inverse, l’irradiation UV a accru le P inorganique soluble et le P hydrolysable total dans les fractions d’AHCa, ce qui suggère que le P labile sous UV des fractions d’AHCa ne chevauchaient pas le P hydrolysable enzymatiquement. La gestion de la fertilisation n’a pas modifié de manière significative la labilité du P humique de ces fractions humiques. Le présent travail peut potentiellement contribuer à améliorer la gestion du P grâce à notre meilleure connaissance de la labilité du P à des fins de meilleure absorption par les cultures.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :