Sélection de la langue

Recherche

Effect of triticale dried distillers grains with solubles on ruminal bacterial populations as revealed by real time polymerase chain reaction

Wu, R.-B., Munns, K., Li, J.-Q., John, S.J., Wierenga, K.T., Sharma, R., et McAllister, T.A. (2011). « Effect of triticale dried distillers grains with solubles on ruminal bacterial populations as revealed by real time polymerase chain reaction. », Asian-Australasian Journal of Animal Science, 24(11), p. 1552-1559. doi : 10.5713/ajas.2011.10388  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons utilisé la PCR en temps réel pour déterminer les effets des drêches et solubles de distillerie séchés (DSDS) de triticale lorsqu’ils sont utilisés à la place de l’orge en grain ou de l’orge ensilée dans la ration de finition, sur la présence de six espèces de bactéries ruminales classiques (Succinivibrio dextrinosolvens, Selenomonas ruminantium, Streptococcus bovis, Megasphaera elsdenii, Prevotella ruminicola et Fibrobacter succinogenes) dans le contenu ruminal des bovins d’engraissement. Pour ce faire, nous avons réalisé une expérience d’adaptation graduelle (112 jours) pour examiner les effets de l’adaptation à des rations contenant une quantité croissante de DSDS jusqu’à concurrence de 30 % (n = 4), une expérience à court terme pour comparer les effets chez des animaux (n = 16) recevant pendant 28 jours la ration témoin ou une ration contenant 20 %, 25 % ou 30 % de DSDS, ainsi qu’une expérience de changement rapide (56 jours) dans laquelle nous avons donné aux animaux (n = 4) une ration contenant 30 % de DSDS que nous avons remplacée dans de brefs délais par une ration à base d’orge sans DSDS. Nous avons constaté que le remplacement du grain d’orge par des DSDS (ration témoin et ration contenant 20 % de DSDS) a entraîné la diminution du nombre de copies d’ARN ribosomique 16S des bactéries fermentant l’amidon S. ruminantium et S. bovis (p < 0,001 et p = 0,04, respectivement), mais n’a pas changé le nombre de copies d’ARN ribosomique 16S des autres bactéries ruminales. Les DSDS utilisés à la place de l’orge ensilée (20 % par comparaison à 25 % et 30 % de DSDS) ont entraîné l’augmentation du nombre de copies d’ARN ribosomique 16S de S. ruminantium, M. elsdenii et F. succinogenes (p < 0,001; p = 0,03 et p < 0,001, respectivement), mais abaissé (p < 0,001) le nombre de copies d’ARN ribosomique 16S de P. ruminicola. Lorsque la ration contenant 30 % de DSDS a été remplacée par la ration témoin, le nombre de copies d’ARN ribosomique 16S de S. ruminantium, M. elsdenii et F. succinogenes a diminué (p = 0,01; p = 0,03 et p = 0,01, respectivement), mais le nombre de copies de S. dextrinosolvens et . S. bovis a augmenté (p = 0,04 et p = 0,009, respectivement). Ces résultats laissent penser que l’utilisation de DSDS à la place de grain entraîne la réduction du nombre de copies d’ARN ribosomique 16S des bactéries fermentant l’amidon, tandis que le remplacement de l’ensilage d’orge entraîne l’augmentation du nombre de copies d’ARN ribosomique 16S des bactéries intervenant dans la digestion des fibres et dans le métabolisme de l’acide lactique. Les résultats de ces travaux vont dans le sens des affirmations de ceux qui contestent l’opinion selon laquelle les fibres des DSDS seraient très fermentescibles.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :