Sélection de la langue

Recherche

Proportion optimale d’orge transformée et d’ensilage d’orge dans la ration des bovins d’engrais : croissance, valorisation des aliments et propriétés des fèces.

Koenig, K.M. et Beauchemin, K.A. (2011). « Proportion optimale d’orge transformée et d’ensilage d’orge dans la ration des bovins d’engrais : croissance, valorisation des aliments et propriétés des fèces. », Canadian Journal of Animal Science, 91(3), p. 411-422. doi : 10.4141/CJAS2010-039  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les auteurs ont entrepris une étude en vue d’évaluer quelle incidence la proportion de fourrage et le degré de transformation de l’orge ont sur la croissance, l’ingestion d’aliments, la valorisation des aliments et les propriétés des fèces chez les bovins d’engrais. Des bouvillons hybrides (120; 407±31 kg) ont été logés individuellement et ré partis entre 10 régimes (n=12) : du grain aplati à froid à deux degré s [indice de transformation (IT) de 82% (normal) ou de 87% (grossier)] a é té combiné à de l’orge ensilé e à cinq degré s [3, 6, 9, 12 et 15% de matière sèche (MS)]. L’IT correspond au poids du grain après transformation, exprimé en pourcentage du poids du grain non transformé. Les sujets ont é té abattus au bout de 104 à 109 jours d’engraissement au poids final de 576 kg, SEM=5,1. Le degré de transformation du grain interagit peu avec la proportion d’ensilage pour les variables examiné es. Le degré de transformation du grain n’a aucune incidence (P>0,05) sur le gain quotidien moyen (1.59 kg par jour, SEM=0.057) ni sur le poids final. La ration à IT de 87% a eu tendance à accroître l’ingestion de matière sèche pendant l’expérience (7,63 c. 7,34 kg par jour, SEM=0,123, P=0,10), comparativement à celle à IT de 82%. L’ingestion supérieure de matière sèche chez les bovins qui avaient reçu la ration à IT de 87% indique une moins bonne digestion de l’amidon, comme le confirme le plus grand nombre de grains entiers et de fragments de grain dans les fèces. Par conséquent, le ratio gain:aliment a tendance (0,210 c. 0,219, SEM=0,0035, P=0,06) à diminuer de 4% avec la ration à IT de 87%, comparativement à celle à IT de 82%. De même, la proportion d’ensilage n’a aucune incidence sur le gain de poids, mais on note une hausse linéaire de l’ingestion de matière sèche (P=0,05), qui passe de 7,19 à 7,75 kg par jour (SEM=0,194) avec l’augmentation de la proportion d’ensilage. En conséquence, le ratio gain:aliment diminue linéairement de 0,225 à 0,202 (SEM=0,0056) quand la proportion d’ensilage augmente. La proportion optimale d’ensilage d’orge maximisant la valorisation des aliments se situe entre 3 et 6% de MS. Moins transformer l’orge ou accroître la proportion d’ensilage pourrait atténuer les risques d’acidose, mais on diminuerait aussi la valorisation des aliments. Il se peut qu’en pré parant une ration susceptible de réduire l’incidence des troubles digestifs, on diminue les coûts associé s à la mortalité et au traitement des animaux malades, ce qui aurait pour effet de rehausser la santé et le bien-être du bétail, cependant il est peu probable qu’une telle économie compense le coût plus é levé du gain de poids dans les é levages commerciaux.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :