Sélection de la langue

Recherche

Lifelong protection from global cerebral ischemia and reperfusion in long-lived Mclk1+/− mutants.

Zheng, H., Lapointe, J., et Hekimi, S. (2010). « Lifelong protection from global cerebral ischemia and reperfusion in long-lived Mclk1+/− mutants. », Experimental Neurology, 223(2), p. 557-565. doi : 10.1016/j.expneurol.2010.02.002  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour vivre longtemps, les animaux doivent être résistants à diverses blessures et éviter ou retarder la mort due aux maladies liées à l’âge. L’expression réduite de l’enzyme mitochondriale CLK‑1/MCLK1 (aussi appelée CoQ7), une hydrolase nécessaire à la biosynthèse de l’ubiquinone (UQ), prolonge la durée de vie chez Caenorhabditis elegans et chez les souris. Dans le présent article, nous montrons que les mutants à longue durée de vie Mclk1+/- sont plus résistants aux dommages neurologiques qui suivent les lésions de l’ischémie‑reperfusion (I/R) cérébrale globale provoquées par l’occlusion transitoire bilatérale des artères carotides communes. Les jeunes mutants (environ 100 jours) et ceux qui sont relativement âgés (environ 450 jours) présentent une résistance accrue, comme l’indique la diminution significative de la quantité de cellules en dégénérescence observée dans les régions du cortex du cerveau antérieur et de l’hippocampe après l’ischémie et la reperfusion. En outre, nous avons constaté que, dans le cerveau des jeunes animaux Mclk1+/-, il y avait moins de dommages oxydatifs découlant de l’intervention. La découverte selon laquelle les jeunes mutants et les mutants âgés sont protégés indique que cette protection est attribuable au phénotype de base des mutants et non à une conséquence secondaire de la lenteur de leur vieillissement. Par conséquent, la résistance partielle aux blessures de l’I/R sous‑entend que les mutants Mclk1+/- possèdent un potentiel de rétablissement accru à la suite d’accidents vasculaires liés à l’âge, ce qui constitue une étroite corrélation avec leur longue survie. En reliant l’effet neuroprotecteur aux caractéristiques connues du phénotype Mclk1+/-, dont la modification du métabolisme mitochondrial et l’augmentation de l’expression du facteur HIF‑1α, notre étude a permis d’établir que ces mutants sont des modèles utiles pour l’analyse des mécanismes à l’origine de la tolérance à l’ischémie, en particulier ceux qui sont associés au préconditionnement ischémique, ainsi que pour la clarification de la relation entre le vieillissement et les maladies liées à l’âge.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :