Sélection de la langue

Recherche

Prediction of enteric methane output from milk fatty acid concentrations and rumen fermentation parameters in dairy cows fed sunflower, flax, or canola seeds

Mohammed, R., McGinn, S.M., et Beauchemin, K.A. (2011). « Prediction of enteric methane output from milk fatty acid concentrations and rumen fermentation parameters in dairy cows fed sunflower, flax, or canola seeds. », Journal of Dairy Science (JDS), 94(12), p. 6057-6068. doi : 10.3168/jds.2011-4369  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La composition du lait en acides gras (AG) a été proposée comme moyen pour prédire la production de méthane (CH4) chez les vaches laitières lactantes en raison des voies biochimiques communes au CH4, à l’acétate et au butyrate dans le rumen. Dans la présente étude, nous avons utilisé 16 vaches laitières Holstein suivant un plan en carré latin avec 4 périodes de 28 jours. Toutes les rations contenaient de l’orge roulée à la vapeur, un complément alimentaire granulé, de l’ensilage d’orge (45 % de matière sèche alimentaire) et 3,3 % de gras ajouté (en fonction de la matière sèche) provenant de 1 des 4 sources suivantes : des sels de calcium d’AG à longue chaîne (huile de palme; témoin) ou des oléagineux broyés (graines de tournesol, de lin ou de canola). Les objectifs de la présente étude étaient les suivants : 1) comparer l’effet des rations sur le profil d’AG du lait; 2) modéliser la production de CH4 d’après les variables de la composition du lait en AG, de la prise alimentaire et de la fermentation ruminale; et 3) tester l’applicabilité des équations de prédiction de la production de CH4 décrites dans les études antérieures. Nous avons mesuré la production de méthane (g/j) dans des chambres (2 animaux par chambre) pendant 3 jours consécutifs (jours 21 à 23). Les variables tests comprenaient la consommation de matière sèche totale (kg/j; j 21‑23), la consommation de matière sèche de fourrage (kg/j; j 21‑23), le rendement en lait (kg/j; j 21‑23), les composants du lait (j 18‑21), la composition du lait en AG (% total d’esters méthyliques d’acide gras; j 18‑21), les AG volatils du rumen (mol/100 mol; j 19‑21) et le nombre de protozoaires (j 18‑21). Pour chaque variable, nous avons établi la moyenne par chambre et par période pour déterminer la relation entre le CH4 et les variables tests. La teneur du lait en trans(t)10‑, t11‑18:1 et en cis(c)9t11‑18:2 était plus élevée pour la ration contenant des graines de tournesol que pour les autres rations. La consommation de matière sèche de fourrage (coefficient de corrélation, r = 0,52; n = 32), la consommation de matière sèche (r = 0,52; n = 32) et le rapport acétate + butyrate sur propionate dans le rumen (r = 0,72; n = 16) présentaient une corrélation positive avec la production de CH4 (g/j), tandis que la concentration de propionate dans le rumen (r = 0,63; n = 16) et celle des acides gras c9‑17:1 (r = 0,64; n = 32) et c11‑18:1 (r = 0,64; n = 32) dans le lait affichaient une corrélation négative avec la production de CH4. La meilleure équation de régression (coefficient de détermination = 0,90; n = 16) était la suivante : CH4 (g/j) = ‑910,8 (± 156,7) × c9‑17:1 du lait + 331,2 (± 88,8) × 16:0 iso du lait + 0,0001 (± 0,00) × entodiniomorphes totaux + 242,5 (± 39,7). Le retrait des paramètres du rumen du modèle s’est aussi traduit par l’estimation raisonnablement bonne (coefficient de détermination = 0,83; n = 32) de la production de CH4. L’analyse de régression par degrés des rations a donné un coefficient de détermination plus élevé et des valeurs d’erreur‑type plus basses. Pour l’ensemble des données de cette étude, les prédictions de production de CH4 calculées au moyen des équations des études antérieures se sont soldées par une surestimation moyenne allant de 19 à 61 % pour toutes les études. Par conséquent, les AG du lait ne conviennent pas à eux seuls à la mise au point d’équations universelles pouvant prédire la production de CH4.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :