Sélection de la langue

Recherche

Effect of low and high oil corn distillers' grain on rumen fermentation, growth performance and carcass characteristics of lambs

O'Hara, A.S., Tanner, A., McAllister, T.A., Gibb, D.J., Van Herk, F.H., et Chaves, A.V. (2011). « Effect of low and high oil corn distillers' grain on rumen fermentation, growth performance and carcass characteristics of lambs. », Animal Reproduction Science, 51(8), p. 708-716. doi : 10.1071/AN11023  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La présente étude visait à déterminer l’effet du remplacement, dans la ration, d’un mélange de tourteau de canola et de grains d’orge par des drêches et solubles de distillerie séchés (DSDS) de maïs (pauvre et riche en huile) ou des DSDS de blé sur la fermentation ruminale, la prise alimentaire, la croissance et les caractéristiques de la carcasse chez les agneaux. Nous avons utilisé 70 agneaux Arcott canadiens (24,7 ± 3.21 kg) dans un essai de 14 semaines réalisé en blocs complets randomisés. Les animaux ont eu accès à volonté aux rations expérimentales, fournies sous forme de rations totales mélangées granulées. Dans les rations de traitement, nous avons remplacé le tourteau de canola et les grains d’orge par 200 g/kg de matière sèche alimentaire composée de DSDS de maïs riche en huile, de DSDS de maïs pauvre en huile ou de DSDS de blé. Nous avons ajouté une ration témoin positive pour contrebalancer la teneur en lipides de 39 g/kg de matière sèche de la ration à base de DSDS de maïs riche en huile. Nous avons mené un essai in vitro sur la digestibilité du rumen avec du liquide ruminal provenant de trois vaches laitières Holstein non lactantes. À l’abattage, nous avons aussi prélevé le contenu ruminal de chaque agneau pour analyser la fermentation ruminale in vivo. Nous avons analysé les données tirées des expériences in vivo et in vitro à l’aide de la procédure MIXED de SAS. Les incubations in vitro ont révélé que les deux rations à base de DSDS de maïs ont généré moins d’azote microbien et de matière sèche microbienne que la ration témoin et la ration à base de DSDS de blé; cependant, cette différence était trop minime pour nuire à la croissance. De même, nous n’avons observé aucun effet alimentaire (P > 0,05) sur la fermentation ruminale in vivo ou sur les caractéristiques de la carcasse (P ≥ 0,19) des agneaux. Les agneaux ayant reçu les DSDS de maïs pauvre en huile présentaient un gain pondéral quotidien moyen inférieur (P < 0,03) à ceux qui ont reçu les DSDS de maïs riche en huile ou les DSDS de blé malgré qu’ils ne différaient pas de ceux qui ont reçu la ration témoin. Ces travaux ont démontré que le remplacement, dans la ration des agneaux d’engraissement, du tourteau de canola et des portions de grains d’orge par 200 g/kg de matière sèche composée de DSDS de maïs riche en huile, de DSDS de maïs pauvre en huile ou de DSDS de blé pouvait être efficace pour maintenir la fonction ruminale en bonne santé, la croissance et les caractéristiques de la carcasse.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :