Sélection de la langue

Recherche

Les solonetz au Canada : genèse, répartition et classification.

Miller, J.J. et Brierley, J.A. (2011). « Les solonetz au Canada : genèse, répartition et classification. », Canadian Journal of Soil Science, 91(5), p. 889-902. doi : 10.4141/cjss10040  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les solonetz sont des sols qui présentent un horizon B solonetzique appelé horizon Bn ou Bnt. L’ordre comprend quatre grands groupes : les solonetz, les solonetz solodisés, les solods et les solonetz vertiques. On pense que les solonetz dérivent d’un processus pédogénétique graduel de salinisation, de solonisation (désalinisation et alcalinisation) et de solodisation. Les sels solubles migrent dans le pédon des solonetz par capillarité et évaporation du printemps à l’automne, et remontent avec l’eau de la nappe phréatique dans la zone de gel pour former des dépôts de sel hivernaux lors du gel. La solonisation survient quand la désalinisation diminue la teneur totale en sel et qu’une concentration élevée d’ions Na échangeables entraîne l’alcalinisation. Il y a solodisation quand un flux anisotrope ou une modification du gradient hydraulique vertical empêche la remontée capillaire et le renouvellement des ions Na solubles dans l’horizon Bn. Deux caténas de solonetz se rencontrent couramment dans les Prairies. Dans la première séquence, les solonetz gléyifiés ou les solonetz occupent les dépressions du relief, avant de se transformer en solonetz solodisés, en solods et, parfois, en tchernozems ou en sol zonal ordinaire à plus haute altitude. Dans la deuxième séquence, les solods occupent la position la plus basse du relief, tandis que les solonetz solodisés, les solonetz et les tchernozems se retrouvent de plus en plus haut sur la pente. Les sols solonetziques possèdent des propriétés uniques qui nuisent à leur exploitation agricole et à d’autres vocations (par ex., construction, systèmes septiques). Il faudrait entreprendre d’autres recherches interdisciplinaires pour mieux comprendre la genèse de ces sols à l’échelle « métrique » ou au niveau du relief local, car ils se caractérisent par une très grande variabilité dans l’espace.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :