Sélection de la langue

Recherche

Effect of amino acid or casein supply on whole-body, splanchnic, and mammary glucose kinetics in lactating dairy cows

Galindo, C.E., Ouellet, D.R., Pellerin, D., Lemosquet, S., Ortigues-Marty, I., et Lapierre, H. (2011). « Effect of amino acid or casein supply on whole-body, splanchnic, and mammary glucose kinetics in lactating dairy cows. », Journal of Dairy Science (JDS), 94(11), p. 5558-5568. doi : 10.3168/jds.2010-3978  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réalisé ces travaux pour déterminer comment un apport d’acides aminés, à l’état libre ou sous forme de protéine (caséine), influe sur l’apparition corporelle du glucose, sur la cinétique splanchnique et mammaire du glucose et sur la sécrétion du lactose du lait chez la vache laitière en lactation. Pour ce faire, nous avons utilisé 5 vaches Holstein pourvues d’une canule ruminale et de cathéters à demeure dans les veines abomasale, portale, hépatique et mésentérique ainsi que dans une artère mésentérique; nous avons suivi un plan carré de Youden, avec 4 périodes de 14 jours chacune. Les vaches ont reçu une ration à base de foin comblant 100 et 70 % de leurs besoins en énergie et en protéines métabolisables, respectivement. Les traitements consistaient en une perfusion abomasale d’eau (70 % des besoins en protéines métabolisables; témoin), d’acides aminés libres (95 % des besoins en protéines métabolisables : AA1; 120 % des besoins en protéines métabolisables : AA2) ou de caséine (95 % des besoins en protéines métabolisables : CN1). Le profil du mélange d’acides aminés libres était le même que celui de la caséine. Le jour 14 de chaque période, nous avons administré une perfusion de [6,6-2H2] glucose (25,8 mmol/h) dans la veine jugulaire des sujets et prélevé des échantillons de sang (n = 8) pendant 4 heures dans les voies artérielle, portale, hépatique et mammaire pour la mesure de l’enrichissement en glucose et de la glycémie. Le débit plasmatique splanchnique et mammaire a été déterminé d’après la dilution en aval du para-aminohippurate et application du principe de Fick, respectivement. Le lait des 6 dernières traites de chaque période a été pesé, et un échantillon a été prélevé pour la mesure du rendement en lait et en composantes du lait. Les traitements AA1 et CN1 ne différaient par aucun des paramètres mesurés. L’apport d’acides aminés a entraîné une augmentation linéaire de l’apparition corporelle du glucose (AA2 par rapport au témoin : + 151 mmol/h) et du flux hépatique net (+149 mmol/h). L’assimilation du glucose plasmatique par les viscères drainés par la veine porte et par le foie et l’absorption portale véritable n’ont pas été changées par l’apport d’acides aminés. Ces constatations nous amènent à penser que l’augmentation de l’apparition corporelle du glucose observée est attribuable à l’augmentation de la production hépatique nette. Les acides aminés de la perfusion, en excès de à ceux qui ont servi à l’augmentation de la production de protéines laitières, ont été convertis en glucose; l’indice de conversion apparente approchait 100 % de la valeur maximale théorique. Les rendements en lait et en lactose ont augmenté de façon linéaire avec les perfusions d’acides aminés; l’augmentation était de 14 et 16 % pour les traitements AA1 et AA2, respectivement. Toutefois, l’absorption mammaire de glucose n’a pas été changée dans une mesure significative par les perfusions d’acides aminés, ce qui laisse supposer que la glande mammaire exerce un contrôle actif sur l’absorption et l’assimilation du glucose. Pour tous les traitements, la somme de l’absorption portale véritable de glucose et de la production hépatique véritable de glucose explique plus de 99 % de l’apparition corporelle du glucose chez les vaches laitières, ce qui laisse penser que, dans ces conditions, la synthèse rénale de glucose n’y a qu’une faible part.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :