Sélection de la langue

Recherche

Biology and Integrated Management of the Cabbage Seedpod Weevil in Prairie Canola Crops.

Dosdall, L.M. et Cárcamo, H.A. (2011). « Biology and Integrated Management of the Cabbage Seedpod Weevil in Prairie Canola Crops. », Prairie Soils and Crops, 4, p. 14-23.

Résumé

Les pertes économiques infligées par le charançon de la graine du chou (Ceutorhynchus obstrictus (Marsham)) ont augmenté rapidement à la suite de la découverte du ravageur en 1995 dans des champs de canola près de Lethbridge, dans l’Ouest canadien. Depuis 1999, des infestations couvrant des milliers d’hectares et nécessitant l’application d’importantes quantités d’insecticides chimiques se sont produites presque toutes les années. Les dommages sont infligés par les larves et les adultes. Les larves se développent à l’intérieur des siliques et se nourrissent des graines, tandis que les adultes attaquent le péricarpe des siliques à la fin de la saison, compromettant encore davantage le rendement et la qualité de la récolte. La mise au point d’options de lutte durable misant sur des stratégies diverses (lutte chimique, lutte culturale, utilisation de variétés résistantes, lutte biologique) et les succès enregistrés dans chaque cas ont facilité l’élaboration d’une approche de lutte intégrée contre le ravageur. Dans le cas des insecticides chimiques, les composés et les formulations les plus efficaces sous forme d’applications foliaires ou de traitements des semences contre les adultes et les larves ont été identifiés. L’efficacité de cultures pièges a été évaluée sur le terrain en présence des conditions représentatives des conditions prévalant dans les prairies, et des recommandations relatives aux dates d’ensemencement ont été formulées. Un nouveau germoplasme de canola exprimant une résistance antibiotique et antixénotique (non préférence) contre le charançon a été mis au point. Le mécanisme responsable de cette résistance, qui fait intervenir deux glucosinolates perturbant le comportement du charançon, a été déterminé durant le développement de ce nouveau germoplasme. Une importance particulière devrait être accordée à ces composés dans le cadre des futurs programmes de sélection visant à élaborer d’autres germoplasmes résistants au charançon. La composition spécifique et les impacts de la communauté d’ennemis naturels indigènes du charançon ont été déterminés, et des évaluations ont été entreprises en vue d’introduire en Amérique du Nord certains des ennemis naturels du charançon en Europe à titre d’agents de lutte biologique. Le charançon de la graine du chou demeure un important ravageur du canola dans les Prairies, mais les producteurs disposent maintenant du savoir et des outils nécessaires pour lutter de façon durable contre cet insecte.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :