Sélection de la langue

Recherche

Comparison of wheat or corn dried distillers grains with solubles on rumen fermentation and nutrient digestibility by feedlot heifers

Walter, L.J., McAllister, T.A., Yang, W.-Z., Beauchemin, K.A., He, M.L., et McKinnon, J.J. (2011). « Comparison of wheat or corn dried distillers grains with solubles on rumen fermentation and nutrient digestibility by feedlot heifers. », Journal of Animal Science, 90(4), p. 1291-1300. doi : 10.2527/jas.2011-3844  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons fait une expérience suivant un plan en carré latin 5 × 5 pour évaluer la fermentation ruminale et la digestibilité apparente des nutriments chez 5 génisses (420 ± 6 kg) pourvues d’une canule ruminale recevant une ration de finition à base d’orge contenant 20 ou 40 % de drêches et solubles de distillerie séchés (DSDS) de maïs ou de blé. La ration témoin comprenait 88,7 % de grain d’orge aplati, 5,5 % de complément et 5,8 % d’orge ensilée (en fonction de la matière sèche). L’augmentation de la proportion de DSDS de maïs dans la ration a entraîné une baisse quadratique de la consommation de matière sèche (P = 0,04) et de la consommation de matière organique (P = 0,05). Le traitement n’a pas eu d’effet sur le pH ruminal, ni sur la durée de la période et de l’aire sous le pH de 5,8 ou de 5,5 (P > 0,05). L’ajout de DSDS de blé a entraîné une augmentation quadratique (P = 0,05) de l’aire où le pH était inférieur à la valeur limite de 5,2, et l’effet le plus prononcé a été observé lorsque la proportion ajoutée était de 20 %. Les DSDS de blé ont fait augmenter de façon linéaire (P = 0,01) la concentration ruminale d’azote ammoniacal (NH3-N). L’augmentation de la proportion de DSDS de blé et de maïs ajoutée a entraîné, respectivement, une baisse quadratique (P = 0,05) et une baisse linéaire (P = 0,04) de la concentration ruminale de propionate, ainsi qu’une augmentation quadratique (P < 0,01) et une augmentation linéaire (P < 0,01) de la concentration de butyrate respectivement. Les DSDS de blé ont fait baisser de façon linéaire (P < 0,01) la digestibilité de la matière sèche et de la matière organique. Quant aux DSDS de maïs, elles ont fait augmenter la digestibilité de l’extrait à l’éther (de façon quadratique, P = 0,05) et des protéines brutes (de façon linéaire; P < 0,01). La digestibilité des fibres au détergent neutre a augmenté de façon linéaire (P = 0,01) avec l’augmentation de la proportion de DSDS de blé et de maïs, tandis que la digestibilité des fibres au détergent acide a augmenté de façon linéaire (P = 0,03) avec l’augmentation de la proportion de DSDS de blé, et de façon quadratique (P = 0,02) avec l’augmentation de la proportion de DSDS de maïs. L’augmentation de la proportion de DSDS de blé a entraîné une baisse linéaire de la digestibilité de l’énergie brute (P = 0,01), tandis que l’augmentation de la proportion de DSDS de maïs a entraîné une augmentation linéaire (P < 0,01) de la teneur en énergie digestible de la ration. La ration additionnée de DSDS de blé et de maïs a entraîné une augmentation linéaire (P = 0,01) de l’excrétion d’azote et de phosphore. En résumé, le remplacement du grain d’orge par des DSDS de blé ou de maïs dans une proportion pouvant atteindre 40 % n’a pas atténué les conditions de pH associées à une acidose allant de bénigne à modérée chez des génisses recevant une ration de finition à base d’orge. L’ajout de DSDS de maïs a entraîné l’augmentation de la digestibilité de tous les nutriments, ce qui s’est traduit par une teneur en énergie digestible plus élevée. L’ajout de DSDS de blé a fait baisser la digestibilité de la matière sèche et de la matière organique, sans exercer d’effet sur la teneur en énergie digestible. Par ailleurs, l’augmentation de l’excrétion d’azote et de phosphore par les génisses qui ont reçu une ration comprenant 20 ou 40 % de DSDS représente un problème de gestion des nutriments pour les engraisseurs de bovins.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :