Sélection de la langue

Recherche

Phosphorus Mobility in a Soil with Long Term Manure Application.

Ojekanmi, A.A., Ige, D.V., Hao, X., et Akinremi, O.O. (2011). « Phosphorus Mobility in a Soil with Long Term Manure Application. », Journal of Agricultural Science, 3(3), p. 25-38. doi : 10.5539/jas.v3n3p25  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réalisé une expérience pour étudier le mouvement de différentes formes de phosphore (P) dans un sol loameux et argileux amendé pendant 33 ans par épandage de fumier à raison de 0, 30, 60 et 120 Mg ha-1an-1. Nous avons prélevé des échantillons de sol dans 3 couches pour des essais de lixiviation sur colonnes de sol tassé; nous avons analysé les lixiviats pour déterminer leurs teneurs en phosphore total (Pt), en phosphore inorganique (Pi) et en phosphore organique (Po). Le Pi représentait environ 70 % du Pt du lixiviat. Environ 50 % du Pt du lixiviat a été emporté dans les 5 premiers volumes poraux. Avec le sol témoin, une proportion de 2 % du Pt a été emportée dans 20 volumes poraux de lixiviat, tandis qu’avec le sol amendé avec du fumier, la proportion était de 5 à 7 %. La quantité de P emportée dans le lixiviat a augmenté en fonction de l’augmentation de la quantité de fumier épandue, mais a baissé en fonction de l’augmentation de la profondeur du sol. Cette étude de lixiviation sur colonnes a révélé que le P peut être éliminé du sol par lixiviation, surtout lorsque la quantité de fumier épandue est élevée. Par ailleurs, l’irrigation a fait augmenter le mouvement in situ descendant du P dans le sol.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :