Sélection de la langue

Recherche

Développement et évaluation d’un nouveau module de DNDC pour le blé de printemps canadien.

Kröbel, R., Smith, W.N., Grant, B.B., Desjardins, R.L., Campbell, C.A., Tremblay, N., Li, C.S., Zentner, R.P., et McConkey, B.G. (2011). « Développement et évaluation d’un nouveau module de DNDC pour le blé de printemps canadien. », Canadian Journal of Soil Science, 91(4), p. 503-520. doi : 10.4141/cjss2010-059  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons évalué la capacité du modèle DNDC (version 93) à prédire la production de biomasse, le rendement en grain et la teneur en azote de la plante entière, au moyen d’expériences réalisées à Swift Current et à Saint-Blaise, au Canada. Le modèle a permis une prédiction acceptable du rendement en grain du blé, mais il a surestimé la croissance en biomasse des parties aériennes ainsi que le prélèvement de N durant la première moitié de la saison de culture. Nous avons élaboré pour le blé de printemps un nouveau sous-modèle (DNDC-CSW), en modifiant la courbe de croissance en biomasse de la plante entière, en utilisant des rapports C/N de la plante entière dynamiques et en modifiant les courbes de fractionnement de la biomasse de la plante. Le DNDC-CSW a permis une simulation bien meilleure de la biomasse, avec une efficacité de modélisation (EF) de 0,75 et une erreur relative moyenne (ERM) de 6,0%, ainsi que de la teneur en azote de la plante (EF=0,61, ERM=-2,7%), à Swift Current et à Saint-Blaise (EF=0,75, ERM=2,3%), par rapport au DNDC 9.3 (biomasse à Swift Current: EF=0,49, ERM=17,1%; biomasse à Saint-Blaise: EF=0,02, ERM= 33,4%). Par rapport au DNDC 9.3, le DNDC-CSW a mieux capturé les variations interannuelles de la croissance de la plante dans diverses rotations de blé, en accroissant l’EF de 0,32 à 0,52 pour le rendement en grain et de 0,35 à 0,39 pour le rendement en paille. Le DNDC-CSW a également permis une estimation bien meilleure des changements survenant dans la teneur en carbone du sol à Swift Current. Le sous-modèle DNDC-CSW pourrait donc donner de meilleurs résultats que le modèle DNDC 93 pour la simulation de la biomasse du blé et de la teneur en carbone du sol dans les stations canadiennes.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :