Sélection de la langue

Recherche

Relation of net portal flux of nitrogen compounds with dietary characteristics in ruminants: A meta-analysis approach

Martineau, R., Sauvant, D., Ouellet, D.R., Côrtes, C., Vernet, J., Ortigues-Marty, I., et Lapierre, H. (2011). « Relation of net portal flux of nitrogen compounds with dietary characteristics in ruminants: A meta-analysis approach. », Journal of Dairy Science (JDS), 94(6), p. 2986-3001. doi : 10.3168/jds.2010-3438  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour abaisser l’absorption d’azote en vue d’augmenter l’efficacité de l’utilisation de cet élément et de réduire les effets environnementaux défavorables des productions animales, il faut évaluer les formes sous lesquelles l’azote est absorbé. Nous avons réalisé la méta-analyse de 68 publications (90 expériences et 215 traitements) pour étudier l’effet de l’absorption d’azote sur l’apparition portale nette de nutriments azotés (acides aminés, ammoniac et urée) chez les ruminants. En outre, nous avons examiné l’effet de divers facteurs énergétiques et protéiniques alimentaires sur cette relation. Les facteurs étudiés étaient : la consommation de matière sèche, la proportion de concentré dans la ration; la concentration alimentaire et la consommation de glucides ne faisant pas partie des composantes des fibres et de fibres solubles dans les détergents neutres, la concentration de nutriments digestibles totaux et de protéines brutes dans la ration, les protéines dégradables dans le rumen et non dégradables dans le rumen, exprimées en pourcentage de la matière sèche ou en pourcentage des protéines brutes. L’effet de l’espèce et du stade physiologique a également été examiné. Les analyses intra-expériences ont révélé que l’apparition portale nette d’azote d’acides aminés et d’azote ammoniacal a augmenté de façon linéaire, tandis que l’apparition portale nette d’azote uréique a diminué (ou le recyclage de l’azote uréique a augmenté) de façon linéaire avec l’absorption d’azote. En plus de l’absorption d’azote, de nombreuses covariables significatives ont pu être introduites dans chaque modèle d’apparition portale nette de nutriments azotés. Toutefois, seules la concentration de nutriments digestibles totaux et la consommation de fibres solubles dans les détergents neutres étaient des covariables significatives communes de l’absorption d’azote dans chacun des modèles d’apparition portale nette. D’après cette base de données, chez les ruminants, 60 % des quantités additionnelles d’azote absorbé ont donné lieu à l’apparition portale nette d’azote d’acides aminés sans effet de l’espèce sur la pente. Cependant, pour les mêmes valeurs d’absorption d’azote, de concentration de nutriments digestibles totaux et de consommation de fibres solubles dans les détergents neutres, les moutons ont absorbé davantage d’azote d’acides aminés que les bovins de boucherie et les vaches laitières. Par contre, l’espèce a eu tendance à influer sur la pente de la relation entre l’apparition portale nette d’azote ammoniacal et l’absorption d’azote, laquelle a varié de 0,19 (moutons) à 0,38 (vaches laitières). En moyenne, l’équivalent de 11 % des quantités additionnelles d’azote absorbé a été recyclé sous forme d’azote uréique dans l’intestin par les viscères irrigués par la veine porte, à l’exclusion de l’apport de la salive, et aucune différence attribuable à l’espèce n’a été mise en évidence. Dans l’ensemble, pour des valeurs semblables de concentration de nutriments digestibles totaux et de consommation de fibres solubles dans les détergents neutres, l’apparition portale nette d’azote d’acides aminés par rapport à la quantité additionnelle d’azote absorbé a augmenté dans une mesure comparable chez les moutons et les bovins. La quantité supérieure d’azote d’acides aminés absorbée chez les moutons par rapport aux bovins, pour les mêmes valeurs d’absorption d’azote, de concentration de nutriments digestibles totaux et de consommation de fibres solubles dans les détergents neutres, pourrait être due à des pertes moindres d’acides aminés par le métabolisme des viscères irrigués par la veine porte.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :