Sélection de la langue

Recherche

Effects of exogenous enzymes on ruminal fermentation and degradability of alfalfa hay and rice straw.

Yang, H.E., Son, Y.S., et Beauchemin, K.A. (2011). « Effects of exogenous enzymes on ruminal fermentation and degradability of alfalfa hay and rice straw. », Asian-Australasian Journal of Animal Science, 24(1), p. 56-64.

Résumé

Dans les travaux présentés ici, nous avons déterminé s’il est possible d’améliorer la digestion ruminale (c.-à-d. la dégradabilité) du foin de luzerne et de la paille de riz au moyen d’enzymes exogènes. Nous avons étudié 26 additifs enzymatiques sur des substrats modèles en examinant la concentration de protéines et les activités enzymatiques. Les enzymes exogènes étudiées comprenaient diverses endoglucanases, xylanases, β-glucanases, α- amylases et protéases. Sur l’ensemble des additifs enzymatiques, 6 ont été retenus pour une étude plus approfondie. Nous avons appliqué les additifs, ainsi qu’un témoin sans enzyme, sur le substrat de foin de luzerne mature que nous avons incubé dans des cultures discontinues de liquide ruminal. Nous avons constaté que 5 des additifs enzymatiques (CE2, CE13, CE14, CE19 et CE24) ont fait augmenter la production totale de gaz après 48 h d’incubation par comparaison au témoin (p < 0,05). Les 2 additifs (CE14 et CE24) ayant les effets favorables les plus marqués sur la matière sèche du foin de luzerne ainsi que les valeurs les plus élevées de dégradabilité des fibres au détergent neutre et des fibres au détergent acide ont fait l’objet d’analyses plus poussées en raison de leur aptitude à améliorer la dégradabilité des fourrages de faible qualité. Des traitements aux enzymes CE14, CE24, un mélange 50/50 de CE14 et de CE24 (CE14+24), en plus du traitement témoin (aucune enzyme), ont été appliqués à du foin de luzerne mature et à de la paille de riz. Dans le cas du foin de luzerne, les 2 additifs enzymatiques, seuls ou en combinaison, ont fait augmenter la production de gaz par comparaison au témoin, après 48 h de fermentation (p < 0,05), tandis que seulement les traitements CE14 et CE14+24 ont amélioré la production gazeuse avec la paille de riz (p < 0,05). La concentration d’acides gras volatils dans le liquide ruminal a été mesurée pendant toute la durée de l’incubation de la paille de riz. La concentration d’acétate était légèrement inférieure (p < 0,05) dans le cas du traitement CE14+CE24 par comparaison au témoin, mais la concentration d’acétate mesurée pour les traitements CE14 et CE24 individuellement ne différait pas de celle du témoin. Les augmentations de dégradabilité des fibres au détergent neutre (p < 0,05) mesurées pour le foin de luzerne après 12 et 48 h d’incubation ne sont survenues qu’avec le traitement CE14 (après 12 h) et le traitement CE14+24 (après 12 et 48 h). De même, la dégradabilité des fibres au détergent acide a augmenté (p < 0,05) avec le traitement CE14 et le traitement CE14+24. Pour ce qui est de la paille de riz, une augmentation de la dégradabilité de la matière sèche a été observée après 12 et 48 h d’incubation pour tous les traitements enzymatiques, sauf pour le traitement CE14 après 12 h d’incubation. La dégradabilité des fibres au détergent neutre a été améliorée par tous les traitements enzymatiques, et ce, aux 2 temps d’incubation, tandis que la dégradabilité des fibres au détergent acide ne s’est améliorée qu’après 48 h. Dans l’ensemble, les enzymes ont amélioré la digestion de la luzerne mature, et des signes dénotant l’amélioration de la digestibilité de la paille de riz ont été observés, même lorsqu’il s’agissait de fourrage de qualité inférieure.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :