Sélection de la langue

Recherche

Comparaison de la fermentation, de la stabilité aérobie et de la valeur nutritive de l’orge et du maïs ensilés avec ou sans inoculant bactérien mixte.

Addah, W., Baah, J., Groenewegen, P., Okine, E.K., et McAllister, T.A. (2011). « Comparaison de la fermentation, de la stabilité aérobie et de la valeur nutritive de l’orge et du maïs ensilés avec ou sans inoculant bactérien mixte. », Canadian Journal of Animal Science, 91(1), p. 133-146. doi : 10.4141/cjas10071  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les ensilages d’orge (Hordeum vulgar L.) et de maïs (Zea mays) sont le type de fourrage le plus couramment utilisé pour engraisser le bétail dans les élevages de l’ouest du Canada. On inocule souvent ces ensilages dans l’espoir qu’ils se conservent mieux et que leur qualité s’en trouve améliorée. Cependant, on n’a jamais comparé la valeur relative de ces deux types de fourrage dans la ration des animaux, ni leur réaction à l’inoculation. Pour y remédier, les auteurs ont ensilé de l’orge et du maïs fourragers pendant respectivement 63 et 77 jours dans des silos miniatures et des sacs Ag®, sans ou avec un inoculant (Lactobacillus plantarum, Enterococcus faecium, ediococcus acidilactici à 1,0x105 ufc par g de fourrage; IO, IM). À la fin de l’ensilage, le maïs et l’IM avaient un pH inférieur (P<0,001) à celui de l’orge et de l’IO, mais le ratio lactate:acétate était plus élevé (P<0,001) dans l’IM que dans les autres formes d’ensilage (8:1 c.~4:1). L’inoculation n’affecte pas la perte de matière sèche durant l’ensilage, mais les pertes étaient plus importantes pour l’ensilage d’orge (P< 0,001) que pour l’ensilage de maïs. L’ensilage d’orge semble plus stable que celui de maïs après deux jours d’exposition à l’air. Inoculer l’orge ou le maïs n’affecte pas la disparition de la matière organique ni l’ingestion de matière sèche in situ, pas plus que le gain quotidien moyen (GQM) ou la valorisation des aliments chez les bouvillons. Toutefois, les bouvillons nourris avec de l’ensilage d’orge ont absorbé plus de matière sèche (P=0,037), avaient un GQM plus élevé (P=0,002) et valorisaient mieux les aliments (P=0,002) que ceux recevant de l’ensilage de maïs. L’inoculant améliore la fermentation et la stabilité aérobie de l’orge plus efficacement que celles du maïs, et les animaux nourris d’ensilage d’orge croissent mieux et valorisent davantage les aliments que ceux engraissés avec de l’ensilage de maïs.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :