Sélection de la langue

Recherche

Identification of potential natural enemies of the pea leaf weevil, Sitona lineatus L. in western Canada

Vankosky, M.A., Cárcamo, H.A., et Dosdall, L.M. (2011). « Identification of potential natural enemies of the pea leaf weevil, Sitona lineatus L. in western Canada. », Journal of Applied Entomology, 135(4), p. 293-301. doi : 10.1111/j.1439-0418.2010.01542.x  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le charançon rayé du pois (Sitona lineatus L.) est un ravageur envahissant du pois (Pisum sativum L.) qui s’est récemment établi en Alberta, au Canada. Les adultes s’attaquent au feuillage des semis, tandis que les larves se nourrissent des nodules racinaires formés par des bactéries du genre Rhizobium et réduisent ainsi la fixation de l’azote. Tant les adultes que les larves peuvent réduire le rendement des cultures. Les œufs et les adultes sont vulnérables aux prédateurs et aux parasitoïdes. En 2009, nous avons réalisé une série d’expériences dans le but d’identifier les ennemis naturels indigènes potentiels du S. lineatus dans le sud de l’Alberta. Nous avons exposé pendant 48 h des œufs du charançon à des carabides à jeun dans trois enceintes expérimentales. Des débris d’œufs ont été trouvés lorsque des œufs ont été exposés aux carabides Bembidion quadrimaculatum L., Microlestes linearis (LeConte), Bembidion rupicola (Kirby), Bembidion timidum (LeConte) et Poecilus scitulus LeConte et à divers staphylinides. Parmi les deux carabides les plus abondants, le B. quadrimaculatum, espèce de petite taille, a systématiquement détruit une proportion significativement plus élevée des œufs offerts (94,6 %) que le Pterostichus melanarius, espèce de plus grande taille (17,4%). Des résultats similaires ont été observés lors d’essais effectués dans des boîtes de Petri ou avec des cartes d’œufs. Aucun débris d’œufs n’a été découvert lors des essais réalisés avec le Pt. melanarius. Le B. quadrimaculatum a détruit moins d’œufs lorsqu’il était maintenu en présence de l’espèce de plus grande taille Pt. melanarius que lorsqu’il était seul. Une prédation intraguilde du B. quadrimaculatum par le Pt. melanarius a été observée dans 47 % des essais. Nos résultats semblent indiquer que le B. quadrimaculatum est un prédateur potentiel des œufs du S. lineatus dans les agroécosystèmes de culture du pois. Son utilisation dans le cadre de programmes de lutte biologique de conservation et de lutte intégrée pourrait donc se révéler avantageuse.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :